mardi 12 avril 2016

Le noir est ma couleur, tome 2 : La menace

Titre : Le noir est ma couleur - La menace
Auteur : Olivier Gay
Édition : Rageot
Parution : 2014
Nombre de pages : 300
Synopsis : Alexandre a beau aimer se battre, il ne se souvient pas comment il s'est retrouvé sur ce lit d'hôpital, ni qui est cette Manon qui l'obsède.
Effrayée par ses nouveaux pouvoirs, Manon ignore comment les cacher à ses parents, les apprivoiser... et éviter Alexandre.
Quand les Ombres passent à l'attaque et qu'un nouvel élève arrive au lycée, la menace se précise.
Manon et Alexandre se rapprocheront-ils ou s'éloigneront-ils l'un de l'autre ?




15/20


Avis personnel :
    A la fin de ma lecture du premier tome, le deuxième tome de "Le noir est ma couleur" n'était pas loin. Pas du tout. J'ai un peu tardé à le lire parce que ça aurait été dommage de succomber si vite,  et surtout pas de troisième tome sous la main. Alors il fallait essayer de faire durer un peu.
    J'ai vraiment aimé me replonger dans les aventures de Manon et Alexandre : ils sont plus proches, plus matures et aussi l'histoire devient plus sombre. Manon est en partie envahie par le Noir mais il menace selon elle de l'occuper en entier et de la faire basculer du côté sombre si elle ne fait pas attention à ce qu'elle fait quand elle plonge dans le Spectre. C'est son secret et elle ne peut le partager avec personne, sauf avec Alexandre qui est à l'hôpital, qui ne se souvient de rien et surtout pas d'elle. Elle braverait l'interdit posé par son père si elle continuait à parler au jeune homme.
     Bien heureusement, c'est plus fort qu'elle : elle réussit à parler à Alexandre et à le convaincre de la croire. Elle lui réexplique toutes ses histoires de Couleurs et ils cherchent ensemble comment dompter le Noir. Là j'ai été un peu surprise : Alexandre accepte presque sans rechigner de la suivre dans ses recherches, ses expériences alors qu'il ne se souvient que de la moitié des choses. J'ai trouvé le récit un peu rapide sur ce point-là mais ça m'aurait encore plus énervé si ça avait traîné alors...
    Sandra et Jordan sont les deux nouveaux personnages de ce tome : je n'ai accroché avec aucun des deux. Sandra est une ancienne petite amie d'Alexandre, c'est une bimbo de 20 ans, séductrice et un peu trop peste. Elle est trop caricaturale et carrément limite malsaine vis-à-vis d'Alexandre.
    Jordan est un jeune mage américain dont Manon fait la connaissance : c'est un enfant d'un ami de la famille qui oh ! comme par hasard vient dans son lycée. C'est pratique pour le scénario. Il semble s'amouracher de Manon et essaie de la séduire de manière assez clichée je dois dire. Pour ceux qui n'aiment pas les triangles amoureux, vous êtes sauvés ! Voici un carré amoureux.
    Avec ce carré amoureux, l'histoire de Manon et Alexandre se renforce un peu. Alexandre n'a presque aucun souvenir de cette fille mais il y reste accroché, et Manon découvre d'autres facettes du jeune boxeur. La romance ici prend un peu plus de place. J'aime assez mais disons que ça m'aurait fait de la peine si tout avait basculé que du côté romance de la chose : heureusement il y a un peu plus de magie aussi. Un peu plus de magie mais aussi un peu plus d'action. Le roman prend pour titre "La Menace" mais en réalité il y en a tellement des menaces que je l'aurais mis au pluriel. Je n'ai pas su à quelle menace particulière c'était relié mais soyez-en sûr, ça  bouge. On ne sait plus de qui se méfier, ça nous fait faire pas mal de suppositions. On est finalement un peu comme les personnages : perdus entre la suspicion et la crainte que quelque chose d'important arrive. C'est une bonne entrée en matière pour la suite.
    Malgré tous ces rebondissements, ces personnages qui évoluent et une histoire plus prenante, c'est encore une sorte d'introduction. Le Noir est sa couleur mais encore pas totalement, la magie Noire est présente mais c'est encore un peu frais dans l'esprit de Manon. Elle est perdue et nous aussi. Le deuxième tome offre une ouverture à laquelle je m'attendais mais qui malgré tout me donne envie de lire la suite. Plus ça avance plus c'est palpitant.

Chapitre 24, page 255 : 
"Lorsque j'avais expliqué la magie à Alexandre, j'avais utilisé la métaphore d'une piscine. Jusqu'ici, lorsque je me retrouvais au sein du néant, je retenais ma respiration.
Cette fois-ci, je me laissais couler. Je ne paniquais pas lorsque le Noir m'enveloppa, me contentant d'absorber sa puissance.
Oui, le Noir était une Couleur comme les autres.
Le Noir était ma Couleur."


 
4/12


Vous aimerez peut-être : 
Les Outrepasseurs : Les Héritiers de Cindy Van Wilmer
Gone, tome 1 de Michael Grant

D'autres blogueurs en parlent :
 Read & Escape
TempsDeMots

4 commentaires:

  1. J'adore cette saga ! L'écriture de l'auteur est rythmée, dynamique et les personnages sont tops ! On ne s'ennuie vraiment pas :) J'ai lu 3 tomes pour l'instant j'ai hâte de lire la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est de plus en plus de partisants... ça commence à se bousculer sur les blogs ;)

      Supprimer
  2. En ce moment, pas mal de monde parle de cette saga et j'ai bien envie de voir ce que ça donne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu trouves le premier tome, lance-toi ! Mais attention à l'addiction ! :D

      Supprimer