samedi 4 juillet 2020

A la découverte des Gardiens des Cités perdues


Bonjour !
Pas de chronique aujourd'hui mais un tag original crée par TwoGirlsAndBooks.
J'ai lu presque tous les tomes de Gardiens des Cités perdues, il me manque le dernier paru à lire. C'est un occasion de se replonger dans l'univers et aussi de présenter des lectures et des personnages que j'affectionne - ou non.
C'est parti ? C'est parti !



1 - Discerneur : un personnage qui a du potentiel mais qui ne l'utilise pas à bon escient


Alors, je ne suis même pas désolée. Ce personnage, mais ce personnage... Heureusement que Sam est là parce que lui il fait pas grand chose. Vous allez me dire il a pour mission de supporter le pouvoir de l'anneau et de l'amener en Terre du Milieu, oui c'est dur, oui c'est compliqué mais... j'ai l'impression qu'il n'utilise pas ses capacités, à aucun moment. Allez Frodon, tu pouvais le faire ! 


2 - Eclipseur : un personnage secondaire qui aura éclipsé le personnage principal


Très franchement, même si j'ai adoré ce livre de bout en bout, je dois reconnaître que le personnage d'Aurèle a complètement éclipsé le personnage d'Abi qui est pourtant au centre de l'intrigue. C'est lui qui la porte et qui lui amène un nouveau centre d’intérêt, un nouveau regain d'énergie... Héros romanesque non reconnu.



3 - Enjoleur : un personnage qui aura su vous séduire grâce à sa personnalité, son but.

J'ai beaucoup cherché, pour trouver un personnage avec un but qui m'aurait plus touché que d'autres. Mais effectivement, le personnage de Tao, une jeune mère qui se bat pour retrouver son enfant contaminé par un mal mystérieux à travers toute la Chine, c'est bouleversant. Je vous invite une nouvelle fois à lire ce livre qui aurait pu figurer dans la catégorie Flasheur - Un livre qui a apporté de la lumière dans le quotidien parce qu'il a vraiment bouleversé mon rapport à la nature, ou du moins à ce qu'on en fait.


4 - Empathe : un personnage qui vous aura vraiment touché


J'ai beaucoup hésité pour cette catégorie parce qu'énormément de personnages me touchent dans mes lectures. C'est même un peu ce que je recherche quand je décide de lire tel ou tel livre. Il m'a fallu faire un choix et j'ai décidé de mettre en lumière le personnage de Tokue, cette vieille femme habile de ses mains malgré un handicap conséquent. Le livre en lui-même est magnifique mais ce personnage relève encore le niveau, si cela est possible. 


5 - Flasheur : un livre qui vous a apporté de la lumière dans votre quotidien

Je ne savais pas vraiment quoi mettre comme livre dans cette catégorie, tellement il y a de livres que j'ai aimé. Mais on va remettre une couche et parler d'Eleanor Oliphant qui est vraiment touchant, bouleversant, drôle, doux... je me souviens avoir été vraiment heureuse de le découvrir. J'espère que ce sera votre cas aussi. 


6 - Hypnotiseur : une créature fantastique que vous aimeriez hypnotiser afin de pouvoir l'approcher


Je suis sincèrement désolée de ne pas trouver mon bonheur en petite bestiole ailleurs que chez Harry Potter. J'ai été déçue aussi de ne pas retrouver de Boursouflet dans les films, histoire de voir cette petite créature mignonne sur les écrans. Je pense que je voudrais en avoir un, si c'était possible. 


7 - Invocateur : un personnage que vous aimeriez invoquer afin de l'avoir à vos côtés dans la vie


Oui. Zéro originalité mais je le pense sincèrement. Nous avons tous besoin de Ron Weasley dans nos vies. 


8 - Instillateur : Un personnage au parcours de vie douloureux 


Alors inutile de vous dire que vu les thèmes des livres que je lis j'avais une infinités de choix qui s'offraient à moi. J'aurais pu prendre un adulte, histoire que ça fasse biiiiieeeeeennnn parcours de vie dans la souffrance mais non. J'ai choisi le personnage de Josh. Mais j'aurais pu choisir Max, Harry Potter, les bonnes de The Help, Abi, Tokue, Tao... bref presque tous. 


9 - Polyglotte : Un livre que vous aimeriez voir traduit en VF ou un livre que vous avez envie de faire découvrir au monde

Un livre dont je n'ai pas encore parlé sur le blog mais qui me semble vraiment intéressant à lire et à découvrir. Kim Jiyoung, née en 1982 est traduit déjà dans plus d'une dizaine de langues mais il est essentiel de le faire découvrir au monde. Il traite de la condition des femmes en Corée du Sud, et de manière générale nous pouvons l'étendre aux sociétés occidentales. Mais j'aurais pu faire rentrer une bonne dizaine de livres dans cette catégorie.


10 - Pyrokinésiste : Le personnage le plus terrible que vous avez croisé dans vos lectures


J'aurais pu mettre Ombrage dans cette partie, mais c'était facile. Une qui pourrait la concurrencer, c'est la Reine Rouge dans la trilogie du Tearling qui elle, n'hésite pas à faire du commerce d'esclaves, à les tuer et les utiliser jusqu'à ce que mort s'ensuive, détruisant des vies et des familles. On est sur un gros level de monstruosité. 


11 - Technopathe : Les objets, c'est votre truc. Un objet issu de vos lectures que vous aimeriez vraiment posséder.


Bah ouais. Un retourneur de temps de Harry Potter histoire d'aller voir un peu le passé, histoire de réparer ou de changer des petites choses. C'est la solution de facilité. Superbe invention de fiction. 


12 - Télépathe : Parfois, pas besoin de don pour deviner la naissance d'un amour. Un couple que vous avez vu se former avant les personnage eux-mêmes. 



Alors je vais vous le dire tout de suite : je triche un peu. Parce que je n'ai lu que le tome 1 et les personnages de Lady Helen et de Lord Carlston ne sont pas (encore ?) en couple. Mais j'espère ne pas me tromper. Je vise généralement bien. Sinon je devine presque toujours les couples. Je prends un risque avec celui-ci !

13 - Ténébreux : un livre à l'univers très sombre et obscur


Je remets une couche avec le monde du Tearling, mais j'ai rarement vu un monde plus oppressant, hormis le Londres Blanc dans Shades of Shadows. C'est vraiment sombre et morose, voire dramatique. Avouez, je vous vends du rêve avec cette trilogie dans ce tag, hein ? 


14 - Hydrokynesiste : Un personnage que vous aimeriez prendre avec vous pour vous amuser pendant vos vacances à la mer.


Alors honnêtement j'en avais aucune idée. D'avec qui je voulais aller à la mer, mais je me dis que ces deux-là, ça doit être assez drôle. Hirotaka et Narumi sont otaku, mais pourquoi pas les traîner à la mer. En tout cas, ils sont jovials, ça peut pas être désagréable. 


15 - Givreur : Un personnage champion des sports d'hiver


Alors j'imagine que pour cette catégorie, il fallait se pencher vers un personnage montagnard ? Et Jackson O'Neail, en tant que propriétaire d'une station de ski et amateur de sports d'hiver, bah il est parfait pour ce rôle.


Voilà ! C'est la fin de ce tag ! J'espère vous avoir fait découvrir des choses et peut-être vous avoir donné envie de faire ce tag !
N'hésitez pas à le reprendre et à mentionner Twogirlsandbooks.
D'ailleurs, merci à elles !

vendredi 3 juillet 2020

BILAN D'AVRIL - MAI - JUIN


Bonjour ! Bienvenue pour ce deuxième bilan trimestriel de l'année !

Comment s'est passé le déconfinement ? Comment envisagez-vous votre été ?
Pour ma part je commence à peine à profiter de mon temps libre. J'ai passé beaucoup de temps à terminer mes dossiers de fin d'année et à rechercher un stage, c'est même en bonne voie donc je ne regrette pas d'y avoir sacrifié beaucoup de temps. 

Côté lecture, 11 livres dont 9 romans, pour une moyenne de 3 livres par mois. De bonnes lectures comme des très bonnes. J'ai varié les styles mais après coup, je constate que j'ai lu énormément de romans écrits par des autrices et aussi beaucoup de romans avec des héroïnes indépendantes d'esprit. 

C'est parti pour le bilan !


Meilleurs romans du mois


Un si petit oiseau de Marie Pavlenko : J'ai tout simplement adoré ce roman qui était à la fois comme une bouffée d'air frais et une grosse boule d'émotion. Malgré son thème, ce livre est source de positivité et est rempli d'amour. Un vrai livre doudou.
Chronique

La dernière reine de Philippa Gregory : Un très bon roman historique lu ce mois-ci puisqu'il est renseigné, la plume est belle et l'histoire addictive. Ce livre est plein de suspens et nous, comme Catherine Parr, sommes sous tension. Très belle lecture.
Chronique

L'envol du moineau d'Amy Belding Brown : Une belle lecture prenant place dans le Nouveau Monde puritain et celui des amérindiens. Issue d'une histoire vraie, ce récit a su me captiver et montrer l'évolution d'une société en écrasant une autre. Très renseigné également.

La couleur du mensonge, tome 1 d'Erin Beaty : Si vous cherchez un livre qui chamboule parmi les 4, prenez celui-ci. Vous ne verrez rien venir. J'ai adoré l'univers et le personnage de Sage. Un roman page-turner qui ne souffre pas de longueurs. 



Et les autres...


Blue Flag, tome 4 de Kaito : Un tome encore riche en émotions. Des non-dits, des dits, des regards, des questions... les sentiments et les projets s'éclaircissent. Une vraie petite pépite.

Otaku Otaku, tome 7 de Fujita : Incontestablement le plus romantique des 7 tomes. Ce manga est toujours une pépite et rassemblera les geeks de tout horizons. Dans ce tome, des interrogations chez les deux couples et même une crise. Un de mes préférés.

Moi, Malala je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans de Malala Yousafzai : Une biographie passionnante qui décrit objectivement le Pakistan et ses gouvernements successifs. Malala n'hésite pas à prendre positions et possède une grande ouverture d'esprit pour son âge (16 ans à l'époque). Un récit à lire, vraiment !

Même les monstres de Thierry Illouz : Un essai convaincant, mais qui ne plaira pas au plus grand nombre. Cependant il reste touchant et on comprend mieux comment fonctionne la justice pénale, et la façon qu'ont les avocats de plaider. A lire pour en savoir plus...


Les chroniques de Narnia, tome 2 de C.S. Lewis : Un deuxième tome plus mouvementé que le premier. On rentre vraiment dans l'histoire de Narnia. Les enfants, héros de ce tome, donnent un peu plus de vitalité au récit, face aux nombreux personnages. Les péripéties sont vite réglées et attention comparaison par rapport au film... Susan est plus viv... non elle est toujours aussi inutile.
Chronique

Maybe Someday de Coleen Hoover : Une romance plaisante à lire, romantique et avec un tantinet de drame pour saupoudrer. L'originalité, c'est la colocation, le handicap, qui font que cette roman se détache des autres. Mais comptons toujours sur /!\ le triangle amoureux /!\. Les nombreux retournements de veste m'ont agacé mais pas de quoi entacher le plaisir de lecture. Je lirais la suite volontiers.

La femme au miroir d'Eric-Emmanuel Schmitt : Je ne m'attendais à rien, et je ne suis pas déçue. Lu avec pour but de vider ma PAL, c'était finalement une assez bonne lectures à triple narration. Une triple narration qui peut être aussi la faiblesse du livre puisque j'ai mis plus de temps à m'approprier les histoires.


Et vous ? Votre bilan ? Des lectures coup de cœur ? 


A dans 3 mois !
PS : Regardez Le Terminal avec Tom Hanks

dimanche 28 juin 2020

Les chroniques de Narnia, tome 2 : Le Lion, la Sorcière blanche et l'armoire magique

Titre : Les chroniques de Narnia, tome 2 - Le lion, la Sorcière Blanche et l'armoire magique
Titre original : The chronicles of Narnia, book 2 - The lion, the witch and the wardrobe
Auteur : C.S. Lewis
Traduction : Anne-Marie Dalmais
Édition : Gallimard
Parution : 2009
Nombre de pages : 206
Synopsis : Pendant le Seconde Guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d'une forêt enneigée. C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...


Cette chronique traite du tome 2 de la saga Narnia
Risques de spoilers /!\


Points + : un récit mouvementé, des personnages attachants
Points - : des péripéties pas assez développées

Avis :
    J'avance dans ma lecture de l'intégrale de Narnia avec ce deuxième tome dont j'avais adoré le film. C'est une des rares fois où je lis le livre après avoir vu le film. C'était une lecture assez plaisante malgré une rapidité dans le récit. 

    Dans le premier tome, nous assistions à la naissance du monde de Narnia, fondé par Aslan et les animaux l'accompagnant. Dans ce tome, Narnia a bien évolué : il y a d'autres créatures comme des faunes, des centaures, en plus de toutes les races d'animaux déjà présentes dans le tomes précédent. La Sorcière domine désormais Narnia et redoute la réalisation de la prophétie qui amènera 2 fils d'Adam et 2 filles d'Eve dans le monde. C'est alors que surgissent Peter, Susan, Edmund et Lucy... la prophétie se met en route. On suit d'abord Lucy, qui découvre lors d'une partie de cache-cache le monde de Narnia en passant par une armoire. Elle rencontre Tumnus, un faune gentil et serviable qui sera son premier ami. Par la suite, Edmund découvre lui aussi Narnia, mais manque de chance, il rencontre la Sorcière qui lui achète des informations sur sa fratrie en échange de loukoums. Ils déclenchent sans le savoir la prophétie tant redoutée par la Sorcière et tellement attendue par les autres Narniens...

    Le monde dans lequel évolue les enfants est féerique : Narnia est finalement un peu entre le premier monde de la Sorcière - froid et sombre - et comme les débuts de Narnia avec ce bien-être ambiant.
    Ce tome est plus mouvementé que le précédent. En réalité, deux écoles s'opposent : le parti de la sorcière ou celui des Narniens qui souhaitent la paix. En souhaitant rétablir la paix, les 4 enfants vont déclencher un vrai conflit qui va les faire à la fois fuir et affronter. L'intrigue est donc beaucoup plus développée : on sent un enjeu, des ennemis et des alliés. Petit bémol cependant dans toutes ces péripéties, la succession des actions m'a semblé rapide. Trop rapide, pas assez détaillée et ça aurait gagné à être plus en longueur.

    Côté personnage, il est évident qu'Aslan a une place très importante : on attend son retour comme le messie tout le long du livre. Je crois même que c'est fait exprès : on connaît la dimension religieuse que C.S. Lewis intègre a ses livres. Ce personnage est fort, intelligent et il a toujours la bonne parole. Les 4 enfants sont aussi très attachants mais j'ai eu un peu plus de mal avec Lucy et Susan - des héroïnes vous me connaissez j'ai toujours du mal à m'y attacher je ne sais toujours pas pourquoi... Il faut dire que Susan est très peu impliquée - comme dans les films vous savez... - et Lucy est un peu trop jeune pour que je puisse vraiment m'attacher. Les animaux que rencontrent les enfants sont aussi touchants : ils sont heureux de ce qui se passe et leur joie est communicative. 

    Pour conclure, on a là un tome avec davantage de péripéties, avec un vrai scénario qui conviendra plus aux enfants - on va pas se mentir... Il est intéressant de suivre 4 enfants en même temps et leur évolution dans ce monde qu'ils ne connaissent pas. Les personnages attachants et le monde enchanteur nous dépayse beaucoup, une bonne lecture.



"S'il existe des gens qui peuvent se présenter devant Aslan, sans que leurs genoux tremblent, ils sont soit plus courageux que les autres, soit tout simplement stupides."


Autres tomes :
1

Pour aller plus loin :

Ce livre a été lu dans le cadre du Défi Lecture 2020
8/100


Vous pourriez aussi aimer : 
Waterfire, tome 1 : Deep Blue de Jennifer Donnelly
Gone, tome 1 de Michael Grant
D'autres blogueurs en parlent :
Lulu Fit and Bo


Prochaine chronique :
Moi Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans de Malala Yousafzai

lundi 8 juin 2020

Un si petit oiseau

Titre : Un si petit oiseau
Auteure : Marie Pavlenko
Édition : Flammarion
Parution : 2019
Nombre de pages : 385
Synopsis : Après un accident de voiture qui l'a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d'avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu'on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l'amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.



Points + :  la plume, Abi, Aurèle, les émotions
Points - : la tante d'Abi...

Avis :
    La question est : comment j'ai fait pour ne pas me procurer ce livre avant et surtout, pourquoi je ne l'ai pas lu immédiatement ? J'annonce déjà la couleur : c'est un coup de cœur !! J'ai vu pour la première fois ce livre chez Le chat du Cheshire, merci à elle !

    La vie d'Abi semble détruite : lors d'un grave accident, elle perd son bras. On ne prend conscience de l'utilité de quelques chose que lorsqu'on l'a perdu. C'est surtout vrai ici. Abi a passé des semaines à l'hôpital puis en centre de rééducation, l'histoire commence lorsqu'elle revient à la maison. Les petits gestes sont à réapprendre, tout un quotidien à bousculer, à réadapter. Lors d'une sortie, Abi rencontre Aurèle, un ancien copain de primaire, et se confronte pour la première fois au regard des gens de son âge. Grâce aux livres, à la nature et de nouveaux projets, c'est la vie d'Abi qui redémarre. 

    J'ai tout simplement adoré ce livre. L'histoire fait vraiment passer des larmes aux rires. C'est certainement grâce à la plume de l'autrice et la façon dont les personnages gèrent les émotions, surtout Abi. Alors vous allez me dire : est-ce qu'on a vraiment envie de lire un livre qui fait pleurer ? L'histoire n'est pas mélodramatique : ce qui est très émouvant, ce sont juste les pensées d'Abi, de ses proches, et la façon qu'ils ont de les montrer. Ce qu'elle vit est éprouvant mais c'est souvent abordé à demi-mots. Ce à quoi ressemble son bras n'est pas clairement explicité et il est souvent décrit par métaphore. De manière générale, ce qu'elle vit n'est pas abordé de façon dramatique. Abi pose un regard ironique ou cynique sur sa situation : c'est tantôt léger tantôt triste. On arrive très souvent à sourire. 

    Il y a un côté apaisant à cette lecture. Même si la première partie du livre est assez lourde, la suite est comme une bouffée d'air frais. On sent une positivité dans le discours des parents d'Abi, de sa tante. Une positivité qui parfois se transmet à Abi et qui nous la communique à travers ses pensées. Ce livre est magique parce qu'il arrive à rendre presque doux un drame comme le sien. On passe réellement du rire aux larmes et des larmes au rire. Une vraie lecture doudou ou bonbon, selon comment vous les appelez. La lecture du livre peut être très rapide, je l'ai personnellement fini en un jour. La plume est très fluide

    Côté personnage, j'ai envie de mettre sur un piédestal celui d'Aurèle. Il est incontestablement mon personnage préféré. Je préfère ne pas en dire trop à son sujet pour ne pas spoiler mais, outre le rôle qu'il joue pour Abi, il est vraiment un gros plus dans ce roman. Les parents d'Abi sont globalement géniaux : compréhensifs, doux, patients... ce sont les parents idéaux et ils le prouvent avec cette situation difficile. Sa sœur est un petit bémol. Mais le gros bémol, c'est sa tante : c'est une personne excentrique et enjouée qui, à première vue n'a rien de bien méchant. Vous me demanderez pourquoi je ne l'ai pas aimée alors que beaucoup de lecteurs l'ont adoré. Elle a tendance à faire beaucoup de blagues, surtout sur le handicap d'Abi, qui, elle, ne supporte pas ça. Je suis une des premières partisanes de "guérir par l'humour" mais lorsque ça ne fait pas rire la personne une fois, deux fois, voire trois fois, il faut stopper. Je comprends la dynamique du personnage et son rôle mais je l'ai trouvée lourde voire carrément maladroite sans trop s'en formaliser. Un autre détail m'a gêné : sa nouvelle ambition, qui est de sortir avec un handicapé, seulement un handicapé, pour montrer qu'Abi ne doit plus se formaliser. Dans l'idée c'est gentil mais c'est un peu maladroit pour ses compagnons ? Bref. Libre interprétation. 


    Globalement, c'est une vraie lecture doudou que j'ai vraiment savouré tout en la finissant rapidement. La plume est addictive et l'évolution des personnages nous pousse à avancer. Entre les lignes se cache un vrai message d'amour de la vie. Des personnages tendres portent un thème pourtant difficile. L'histoire donne envie d'évasion : ne faites pas comme moi, ne le lisez pas lors d'un confinement !


"Abi recommence ses petits mouvements, elle malaxe, presse, elle veut avoir mal et sentir que cette fois, la douleur n’émane pas de son cerveau délirant mais de ses muscles, du sang, des os, de sa main qui subsiste. Qui résiste."

Pour aller plus loin :

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2020
7/100

Vous pourriez aussi aimer : 
Everything Everything de Nicola Yoon
Dieu me déteste d'Hollis Seamon
Boys don't cry de Malorie Blackman

D'autres blogueurs en parlent :


Prochaine chronique :
Les chroniques de Narnia, tome 2 de C.S. Lewis

lundi 25 mai 2020

C'est Lundi, que lisez-vous ? #29


Bonjour et bon lundi à tous !
Me voici de retour avec un nouvel article consacré aux lectures de la semaine. 
J'ai réussi à lire comme je le voulais cette semaine malgré le travail à fournir et la recherche de stage qui s'avère être plus difficile que prévue. Deux livres dont un qui faisait plus de 400 pages, c'est pas mal. Heureusement, j'ai aussi encore beaucoup beaucoup de lectures en attente !

Comme d'habitude, le rendez-vous consiste à présenter ce que nous avons lu la semaine passée, ce que nous lisons en ce moment et ce que nous allons lire ensuite.
Le rendez-vous est tenu par I believe in Pixie Dust, merci à elle !

 Film du week-end


1) Qu'ai-je lu la semaine passée ?


J'ai fini très rapidement Même les monstres qui ne fait pas plus de 150 pages. Un essai intéressant qui change la vision que l'on peut avoir des avocats. Pourquoi les avocats choisissent de défendre les monstres ? Qui sont vraiment les monstres ? Comment les défend-on ? Tant de questions auxquelles l'auteur répond en évoquant aussi son parcours professionnel et privé. Intéressant !

J'ai fini Maybe Someday durant le week-end, c'était une bonne lecture même si le couple ne m'a pas fait rêver plus que ça. L'intrigue amoureuse est intéressante et vraiment on accroche mais ça tourne un peu en rond avec des situations pas si réalistes. Pas un coup de cœur mais je recommande !


2) Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Les chroniques de Narnia, tome 3 : Le Cheval et son écuyer de C.S. Lewis
Je suis toujours en train de lire l'intégrale de la saga Narnia. Petit à petit le petit rat finit sa saga. Je ne connais pas du tout ce tome, je ne sais même pas de quoi il parle... Est-ce que je lis le synopsis ? Est-ce que je décide de vivre dans le danger et de sauter tête la première sans rien connaître ? Suspens.


3) Que vais-je lire ensuite ?


J'hésite vraiment entre ces deux lectures. Il est possible que je change d'avis entre temps et que j'extraie encore une romance de ma PAL mais pourquoi pas me plonger dans des choses un peu plus sérieuses ? Voire dramatique ? 

Americanah raconte l'histoire d'Ifemelu qui quitte le Nigeria pour aller en Amérique. Recommandé par un de mes professeurs, je l'avais déjà inscrit dans ma Wish-List, j'ai sauté sur l'occasion pour l'acheter. Il va être question de racisme, d'identité, de patriotisme j'imagine... ? Je plonge un peu dans l'inconnu. 
 
Sinon, je peux lire L'envol du moineau dont Jim Fergus - aka l'auteur de Mille femmes blanches, meilleur roman - a dit tout le bien du monde. Inspiré d'une histoire vraie, ce roman, c'est l'histoire de Mary Rowlandson, qui se retrouve prisonnière des Indiens et découvre, en réalité, leur vie, leur liberté, et semble y adhérer. Le roman ressemble beaucoup à Mille femmes blanches, mais j'espère être surprise.

Vous l'aurez compris, ce sera des lectures qui vont traiter de la différence de l'autre en Amérique. Indiens ou Noirs Américains ? Contemporain ou l'année 1672 ?


A bientôt et bonnes lectures !!

La dernière reine

Titre : La dernière reine
Titre original : The taming of the Queen
Auteure : Philippa Gregory
Édition : Milady
Parution : 2019
Nombre de pages : 648
Synopsis : A 31 ans, Catherine Parr est une jeune veuve et vit l'idylle parfaite avec Thomas Seymour. Mais lorsque Henri VIII, le souverain d'Angleterre qui a conduit quatre de ses femmes au tombeau, l'invite à l'épouser, elle doit se résigner à un choix qui n'en est pas un. Brillante et indépendante d'esprit, elle est une cible toute désignée pour ses adversaires politiques qui l'accusent d'hérésie, crime puni par le bûcher et dont l'ordre d’exécution est signé... par le roi. Catherine devra déjouer les pièges de la Cour si elle veut un jour retrouver son amant.



Points + : la plume, Catherine, l'intrigue
Points - : /


Avis :
    C'est après avoir lu la chronique d'Alice des Lectures d'Alice que j'ai mis ce livre dans ma Wish-List. Je pensais d'abord, en lisant le synopsis, qu'il s'agissait d'une romance, vu la maison d'édition, mais il n'en est rien. Cependant, complots et manigances sont de la partie !

    Catherine Parr, fraîchement veuve, est contrainte d'épouser Henri VIII qui vient de lui demander sa main. On ne dit pas non au roi, surtout à un roi qui a le sang chaud comme lui. Son cauchemar commence : en effet, le roi est gros, adipeux, mourant, colérique, et en plus, il a déjà fait exécuter 2 de ses 5 précédentes femmes. Catherine est dégoûtée par lui mais, pour le bien de son église, pour sa foi et surtout pour sa vie, elle va le charmer, l'impressionner et faire fi de son désir pour son amant avec lequel elle prenait du bon temps depuis des semaines.

    Le récit est très prenant. J'ai beaucoup aimé comment Catherine manie son langage pour manipuler son roi, comment elle comprend sa façon de régner pour avoir la situation à son avantage - ou son désavantage. Catherine doit faire face à la bêtise de son roi, elle qui est si intelligente.
    Le roi est très malade et de ce fait, il est mentalement instable et change d'avis extrêmement vite. Le peuple doit se plier à ses désirs les plus étranges. Par exemple, il change d'avis sans cesse sur la façon dont les gens doivent croire en Dieu, sur les textes fondateurs... pas facile de changer sa foi ou sa façon de prier du jour au lendemain. Catherine doit également faire preuve de doigté, s'adapter. Elle n'a pas la même croyance que son roi, alors, de l'extérieur, elle approuve, de l'intérieur, elle prie comme elle le souhaite.

    La plume de l'autrice est très habile. Elle rend bien compte des pensées et des ressentis de Catherine. Nous ressentons ses angoisses, ses victoires... Côté descriptions, elle n'est pas en reste. Le physique du roi est carrément dégoûtant. La moindre description physique du roi me donnait la nausée. C'est bien la première fois que ça m'arrive ! Quelque part c'est pratique, on ressent bien le dégoût de Catherine... Le lecteur a toujours peur pour la pauvre mais téméraire Catherine. La plume de l'autrice retranscrit vraiment bien les mots d'esprit de Catherine, ses élans féministes et sa modernité.

    Le roman est également très renseigné. On en apprend beaucoup sur la royauté et étant novice - pour ne pas dire complètement ignare ! - sur le sujet d'Henri VIII, j'ai appris beaucoup de choses et je me suis amusée à aller vérifier les faits. Bon j'ai un peu déchanté mais je vous laisse checker le copain Wikipédia APRÈS la lecture. Sinon c'est du spoil garanti. Certaines chroniques soulignent des longueurs mais je ne l'ai pas ressenti. Le récit est certes très détaillé mais l'autrice arrive à raviver notre intérêt au bon moment. 


    Côté personnage, Catherine est évidemment le point fort du roman. Par son intelligence, elle souligne la bêtise du souverain et par sa (fausse) pudeur, elle souligne la passion qu'elle entretient pour Thomas Seymour. Catherine est cultivée, maligne, pieuse et forte. Elle sait tenir ses qualités pour ne pas froisser la gent masculine. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle développe avec ses beaux-enfants, on la sent maternelle et objective. Henri VIII est détestable, il ne m'a jamais inspiré de pitié. Comme déjà évoqué, toutes ses descriptions physiques m'ont fait grimacer. 

    En conclusion, c'est un excellent roman historique qui nous plonge dans la tourmente avec une héroïne forte qui se bat avec ses armes. On accroche vraiment à la plume et ça me donne vraiment envie de le plonger de nouveau dans une autre histoire contée par l'auteure. 

Pour aller plus loin :

   
"Tout le monde se fiche comme d’une guigne qu’une femme vive ou meure, dans cette Cour. Devant chaque reine se dresse sa jolie remplaçante, et derrière elle, un fantôme."

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2020
6/100

Vous pourriez aussi aimer :
La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier
Victoria de Daisy Goodwin
Belgravia de Julian Fellowes
D'autres blogueurs en parlent :
Les lectures de Mylène
Les lectures d'Alice

Prochaine chronique :
Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

lundi 18 mai 2020

C'est Lundi, que lisez-vous ? #28


Bonjour à toutes et tous !

Voici un nouveau C'est Lundi : ce fameux rendez-vous qui propose de présenter les lectures lues la semaines passée, ce que nous lisons et ce que nous allons lire. 

Le rendez-vous est tenu par I Believe in Pixie Dust, merci à elle !


Série de confinement


1) Ce que j'ai lu la semaine dernière


J'ai enfin fini l'autobiographie de Malala ! Ça m'a pris plus de temps que prévu parce que le début est tout de même assez longuet, mais finalement, c'est une très bonne lecture. J'ai aimé les traits d'esprit de Malala Yousafzai, ses remarques pertinentes sur sa religion, son pays. Elle est très croyante et aime son pays plus que tout mais lorsque les extrêmes lui interdisent d'aller à l'école, elle lutte et continue. Bientôt menacée, elle fait preuve d'un énorme courage pour continuer à témoigner. Une lecture que je recommande.

Première chose à dire : pourquoi je n'ai pas lu plus tôt La couleur du mensonge ? Premier élément de réponse : parce que je suis idiote. Deuxième élément de réponse : parce que dans beaucoup de chroniques, on relevait des longueurs en début de récit, et j'avais un peu la flemme de trouver ça long. Que nenni ! Je n'en ai pas trouvé de longueurs et j'ai été grandement déstabilisée tout d'abord par la romance qui ne me plaisait pas tant que ça et j'ai été grandement déstabilisée par un retournement de situation, à tel point que je me suis demandé si j'avais bien lu tous les mots de toutes les pages. En bref, un roman avec lequel les lecteurs sont aussi manipulés que les personnages.




2) Ce que je lis en ce moment

Même les monstres de Thierry Illouz
Je suis tombée sur ce livre sur le blog de PrettyBooks et j'ai bien voulu découvrir ce livre.
Dans les grandes lignes, c'est un essai d'un avocat qui explique pourquoi il fait ce métier, et surtout, pourquoi il défend même les monstres. Il est assez court, je peux le terminer d'ici aujourd'hui ou demain. J'espère que ça m'ouvrira l'esprit sur le métier d'avocat.



3) Ce que je vais lire ensuite


Nous sommes au mois de Mai, ce qui signifie que je dois lire le troisième tome des chroniques de Narnia. Je tiens à réussir ce challenge, histoire de pouvoir découvrir dans son intégralité cette énorme saga, et aussi, faire de la place dans ma bibliothèque une fois l'intégrale terminée. Avez-vous lu certains tomes de cette saga ? 

Ensuite, je pense lire une lecture assez tranquille, pour ensuite enchaîner avec des lectures plus lourdes - historiques ou contemporaines. Maybe Someday fera l'affaire parce qu'il est depuis longtemps dans ma WL et depuis presque un an dans ma PAL. Ça sera bien, feel-good, non ? 

A bientôt pour un nouveau C'est Lundi et passez une bonne semaine !