dimanche 29 mai 2016

[Article Spécial] Quatorze ans

Titre : Quatorze ans
Auteur : Marine Mélody
Édition : Lulu
Parution : 2015
Nombre de pages : 186
Synopsis : Alice a 19 ans. Dans le cadre de ses études, elle va faire un stage d'observation dans une école maternelle où elle fait la connaissance de Louis, 5 ans. L'enfant et la jeune fille vont développer une incroyable complicité pendant quelques semaines, malgré leurs quatorze années de différence.
Lors de leur séparation, Louis dit à Alice qu'ils se marieront un jour. Alice répond : "On se reverra dans quatorze ans devant cette école; Si tu n'as pas changé d'avis, je dirais oui.".





Avis personnel :
    Je me suis procurée ce livre d'une façon un peu spéciale : je l'ai commandé sur le site de Lulu - voir plus haut -  et je l'ai reçu la semaine qui a suivi. Il s'agit d'un site d'auto-édition comme on en trouve beaucoup, qui permet aux écrivains novices de publier leurs histoires gratuitement. 
    L'histoire nous raconte donc l'expérience d'Alice, stagiaire en école maternelle durant trois semaines. Durant ces trois semaines, elle rencontre Louis, un petit enfant de 5 ans assez doué qui s'éprend d'elle et lui fait tenir la promesse qu'ils se reverront dans 14 ans, lorsque lui sera plus grand. La promesse est un peu faite sous la contrainte, en tout cas pour Alice qui se retrouve quand même gênée de ne pas avoir l'intention de revenir dans 14 ans. On peut déjà dire que le début est intéressant, ce n'est pas tous les jours que l'on se retrouve avec une telle promesse en début de roman.
    Cependant, quelque chose me chiffonne.... Attention, c'est le point psycho-relou : je sais, c'est un roman, on a pas toujours beaucoup d'éthique et de responsabilité dans tout ça, mais l'étudiante en psychologie que je suis éprouve le besoin de soulever quelque chose. Quand un enfant, un client, une personne âgée, ou en tout cas une personne qui est dans le cadre de notre travail et avec qui nous ne devons pas avoir de si fortes relations s'attache à nous, on dit que la personne développe un transfert positif. Ce transfert positif peut se faire aussi bien du professionnel au patient que du patient au professionnel. Il est fortement déconseillé de l'encourager - même hors du cadre des professions psychologiques. J'ai décidé de passer outre lors de ma lecture mais ça m'a un peu fait hocher la tête. On ne peut pas faire une telle promesse à un enfant, cela peut être assez problématique, surtout que le professionnel doit faire preuve de neutralité. 

    Enfin bref, du coup Alice promet quelque chose qu'elle n'a pas l'intention de tenir, et le temps passe. Arrive le jour où ils avaient convenus qu'ils se retrouveraient et oh ! Ils se retrouvent et deviennent bons amis, ou plus. C'est d'ailleurs un moment plaisant à lire : on y voit les différences qui les opposaient et en même temps les bons souvenirs.
    Le thème abordé tout le long du livre est tout de même assez actuel : la relation entre un homme et une femme qui ont plus de 10 ans d'écart. C'était intéressant de lire le développement de cette amitié-romance mais peut-être aurait-il fallu un peu plus le développer ? C'est un thème dur : surtout que lorsque c'est une femme qui sort avec un homme plus jeune qu'elle, elle est souvent jugée plus sévèrement que lorsque c'est un homme qui sort avec "une jeunette". 

    Les descriptions sont souvent bien faites - notamment l'environnement écolier où j'ai bien retrouvé l'ambiance, d'ailleurs après cette chronique je m'en irais faire des découpages. Les personnages d'Alice et Louis, ainsi que tous les autres personnages sont assez bien décrits également mais j'ai regretté l'absence de personnalités plus étudiées : les actions des personnages sont prévisibles et complètement interchangeables. Louis et Alice ne diffèrent que par leur différence d'âge - et leur sexe ! - mais c'est dommage parce que j'ai trouvé qu'un peu de différences au niveau personnalité - un défaut, une qualité qui orienteraient leurs choix - auraient changé la donne. 
    Ce n'est que le second roman de l'auteure et quand bien même il est un peu plus long que le premier, les actions s'enchaînent assez vite - parfois lecteurs, ça vous arrange... - et l'écriture est simple - parfois lecteurs, ça vous arrange moins. Cependant c'est une lecture rapide et pas déplaisante même si au final, je ne pense pas que ce soit mon genre de lecture : une romance avec deux mini triangles amoureux - vous le savez que J'ADORE ceci... - et une fin peut-être un peu trop prévisible, mais bon si vous avez envie de vous détendre après un bon Stephen King bien sanglant ou un classique qui vous en a fait un peu baver - genre totalement par hasard Paul et Virginie - c'est une lecture agréable.



Chapitre 4, pages 52-53 : 
"Je fis un petit discours de remerciement, pendant lequel je vis Louis faire la tête. Puis chaque enfant vint me faire un câlin et un bisou avant de partir avec ses parents, ou à la garderie. Louis fut le dernier.
"Je ne veux pas que tu partes ! dit-il en me serrant à la taille dans ses bras.
- Je t'ai déjà expliqué qu'il fallait que je reparte chez moi, Louis...
- Mais tu reviendras, hein ? Comme sur le dessin ?
- Oui comme je te l'ai promis. Comme sur le dessin..."

1 commentaire: