mardi 17 octobre 2017

Le pays des contes, tome 1 : Le Sortilège perdu

Titre : Le pays des contes, tome 1 - Le sortilège perdu
Titre original : The land of Stories, book 1 - The Wishing Spell
Auteur : Chris Colfer
Traduction : Yan Brailowsky
Édition : Michel Lafon
Parution : 2013
Nombre de pages : 414
Synopsis : Il était une fois, dans une ville ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner... Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le pays des Contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu'ils ont lues. Boucle d'or est une criminelle recherchée, Blanche-Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon rouge n'a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n'ont qu'un seul moyen : rassembler les huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d'éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.


Avis :
    Enfin ! Enfin je l'ai lu. Des années à en entendre parler sur tous les blogs, dans tous les In My Mailbox, dans tous les C'est Lundi, que lisez-vous ? et voilà que je l'ai lu. Bon. Et maintenant ?

    Alex et Conner sont jumeaux : elle est studieuse, appliquée et fan de contes de fées ; il est flemmard, blagueur et garde un raisonnement singulier. Ces deux enfants sont pauvres, vivent seuls avec leur mère depuis que leur père est décédé, et ils n'attendent que de retrouver la joie de vivre. Leur grand-mère passe le jour de leur anniversaire en leur donnant le livre Le pays des contes qu'Alex gardera précieusement, secrètement. Alex et Conner tombent accidentellement dans le livre et se retrouvent dans le Pays des contes, qui rassemblent tous les univers et les personnages de contes qui ont bercé leur enfance. C'est bien, c'est beau, mais il leur faut rentrer chez eux. Une seule solution : rassembler les 8 objets caractéristiques des contes de fées et demander un vœu, celui de rentrer à la maison.

    Commençons par les points positifs : c'est très original. Personne ne peut remettre en cause ceci, non ? L'histoire de la quête et le fait de tomber dans le livre je dis pas, ça fait un peu penser à Harry Potter. Mais le monde dans lequel ils tombent, c'est tout de même rudement bien pensé !
    Le Royaume du Petit chaperon rouge est voisin au Royaume Charmant et au Royaume de Blanche-Neige et tout ce petit monde se côtoie en évitant les trolls, les ogres et la Méchante Reine. C'est à moitié la joie, à moitié l'horreur. J'ai bien aimé suivre Alex et Conner dans les différentes régions du Pays des contes, à chaque région de nouvelles surprises. À chaque région de nouveaux contes et des personnages différents de ceux qu'ils connaissaient en lisant les histoires.

    J'ai beaucoup apprécié de retrouver les personnages de contes qui avaient aussi bercé mon enfance, mais effectivement, ils sont bien remodelés. Pour reprendre l'exemple du synopsis, Boucle d'Or est une fugitive - j'ai d'ailleurs pas bien compris pourquoi - et elle erre de régions en régions pour se sustenter et trouver où loger. À moitié sauvage, à moitié douce, la Boucle d'Or dormant dans le petit lit, utilisant le petit bol et la petite chaise est loin derrière celle du livre. Chaque région sa surprise, chaque Happy End a sa face cachée - coucou Cendrillon ! C'était vraiment super de trouver des petites anecdotes au fil des pages, ça rend la lecture plus surprenante, on voyage vraiment. 

    Ce qui est moins surprenant en revanche, c'est l'intrigue. Enfin, pas l'intrigue en elle-même mais les péripéties. Chaque fois qu'Alex et Conner localisaient un objet - les cheveux de Raiponce par exemple - ils établissaient un plan sans queue ni tête et hop, peu de surprises concernant l'action ! En lisant, je me disais "À tous les coups il va se passer ça" et devinez quoi ? Il se passait ça ! Je suis un peu mauvaise langue, parce que la fin - par exemple - et ben je pensais avoir deviné, et je suis restée à moitié sur les fesses. À moitié parce que oui, quand même, même quelques éléments de la fin sont prévisibles. 
    Ça m'a levé un peu l'enthousiasme que j'avais au début de ma lecture. Le fait de prévoir instinctivement la suite des évènements, ça enlève un peu de magie. Mais bon quelque part c'est pas si grave parce qu'en fait, les plans imaginés par les jumeaux, les personnages qui les aident et les différents objets à trouver sont assez originaux pour que ça puisse couler de source côté intrigue. 

    En réalité, l'histoire va beaucoup trop vite. Les péripéties se succèdent rapidement et j'ai eu du mal à comprendre le pourquoi du comment. Hop, on arrive dans un monde, "Oh mon Dieu c'est Cendrillon c'est formidable", vous auriez pas vu untel avec ceci ? Si ? Oh mais super ! Bon ben on a tout ce qu'il nous faut, allez à plus !". Voilà, en gros, on passe à peine un chapitre en compagnie d'un même personnage ou dans un même lieu.
    Les jumeaux ont-ils trouvé tous les objets ? Sont-ils rentrés chez eux ? Mystère et boule de gomme je ne vous le dirais pas. Ce que je peux vous dire c'est que quand ils trouvent un objet, c'est comme si ça allait de soi. J'ai eu plus de difficultés à trouver le bureau de Poste de mon quartier que eux de dégoter les objets dans un monde inconnu. Ce n'est pas du vécu, je sais où se trouve le bureau de Poste... derrière la rue, juste avant le... enfin là où c'est indiqué sur Google Map.

    J'ai beaucoup aimé les personnages - on a déjà parlé des héros de contes qui sont totalement retournés avec l'exemple de Boucle d'Or - mais aussi, il me semble que des personnages inconnus se soient greffés au Pays des Contes et même eux, ils m'ont plu. J'ai davantage adhéré avec le personnage de Conner qu'avec Alex. Conner est plus intrépide, plus farceur, plus insolent, mais je l'a tout de même préféré. Alex n'a pas de défaut particulier mais... j'ai moins aimé son personnage de fille modèle et "je-sais-tout". C'est comme ça.
    
    Pour conclure, les points forts : les personnages, l’originalité des lieux, les "coulisses" des contes de fées. Les points faibles : des péripéties prévisibles et des plans élaborés à la va-vite et sans queue ni tête. Certains reprochent le style "trop jeunesse" et la superficialité du récit mais je ne vais pas m'arrêter sur ce point : j'ai presque un quart de siècle, évidemment que c'est "trop jeunesse" pour moi...
    Cela dit je vous recommande quand même de plonger vous aussi dans le monde des contes, histoire de retomber en enfance pendant 400 pages !


Chapitre 6, page 106 :
"- Je repensais à quelque chose. Alice s'est retrouvée dans le pays des merveilles après être tombée dans un terrier de lapin. La maison de Dorothée s'est envolée dans une tornade qui l'a déposée dans la terre d'Oz. Les gamins de Narnia ont traversé une vieille armoire... Quant à nous, nous nous sommes retrouvés dans le pays des contes de fées en tombant dans un livre.
- Où veux-tu en venir, Conner ?
- C'est juste que je trouve ça un peu nul, comparé aux autres, répondit-il en soupirant à nouveau. Je me demande s'il y a un groupe de soutien pour les gens comme nous. Tu sais, des gens qui voyagent par accident dans d'autres dimensions, ou un truc comme ça."

Lu dans le cadre du Pumpkin 
Autumn Challenge

Vous aimerez peut-être :
Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon Messenger
Cité 19, tome 1 de Stéphane Michaka

D'autres blogueurs en parlent :

8 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec tout ce que tu as dit! Je me souviens avoir pensé que tout était trop facile pour les personnages. En plus, le fait de devoir trouver des objets pour ensuite pouvoir faire un voeu, c'était plutôt bof... Je m'attendais à plus compliqué et plus magique ^^

    L'attitude d'Alex m'avait exaspérée à certains moments (je suis pas du genre très patiente avec les personnages naïfs) haha. Au final, c'est l'univers et la fin qui l'ont emporté sur le reste. Mais bon, ça ne m'a jamais donné envie de me jeter immédiatement sur la suite x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec tout ce que j'ai dit ? Fabuleux ;)

      C'est vraiment l'élément qui m'a fait lever les yeux aux ciel : ça leur tombe presque dans les mains... En plus ça permet à l'intrigue d'avancer trop trop trop rapidement.
      Je ne suis pas du genre patiente avec les personnages féminins, mais en même temps leurs caractères sont tous les mêmes. Alex était... elle était... enfin je saurai pas dire ce qu'elle était mais ça collait pas.
      Il parait que la suite est meilleure, mais comme toi, je ne vais pas me jeter dessus non plus :p

      Supprimer
  2. J'en garde un très bon souvenir, j'ai adoré ce premier tome, c'était une belle retombée en enfance. Typiquement le genre de récits que j'aime lire ^^ J'ai adoré la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi : c'est une belle retombée en enfance.
      Je ne me jetterai pas sur la suite mais je ne dirai pas non non plus. J'espère que tu aimeras le tome final ;)

      Supprimer
  3. Je ne pense pas lire cette saga, sachant que je ne suis pas énormément fan des contes. Enfin, quand j'étais petite, cela me plaisait mais je n'aime plus tellement lire ça maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est selon les goûts. On peut replonger en enfance mais si tu n'aimes plus trop ça, alors peut-être à petite dose ? :)

      Supprimer
  4. J'avais ressenti la même chose : trop de rapidité malgré un univers plein de potentiel ! D'ailleurs, c'est pour cette raison que je n'ai toujours pas réussi à poursuivre avec le tome 2...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage parce que c'est accrocheur... mais je passerai sûrement mon tour :/

      Supprimer