vendredi 2 mars 2018

La Trilogie du Tearling, tome 2 : L'invasion du Tearling

Titre : La Trilogie du Tearling, tome 2 - L'invasion du Tearling
Titre original : The Queen of the Tearling, book 2 - The invasion of the Tearling
Auteur : Erika Johansen
Traduction : Valérie Rosier
Édition : JC Lattès
Parution : 2017
Nombre de pages : 586
Synopsis : Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d'esclaves au royaume de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, son armée attaque le Tearling pour s'emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l'invasion.
Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps manque.


Cette chronique traite du Tome 2 de la Trilogie du Tearling
/!\ Risques de Spoiler

Avis :
    Comment trouver des mots assez forts pour vous dire à quel point j'avais envie de me plonger dans ce deuxième tome, de continuer à suivre les aventures de Kelsea et de sa Garde. J'étais complètement tombée sous le charme de la plume de l'auteure et le récit était autant intriguant qu'addictif. Kelsea assumait enfin son rôle de souveraine, elle avait trouvé quel idéal atteindre, les malheurs qui allaient s'abattre sur le Tearling allaient-ils tout bouleverser ?

    Malgré l'admiration que lui porte désormais son peuple, Kelsea est dans le plus grand désarroi : elle a stoppé le trafic d'esclaves et, comme prévu, s'est attirée les foudres de la Reine rouge qui menace d'envahir le Tearling. Les armées de Mortmesne sont donc en route et Kelsea doit à tout prix protéger son peuple, même si les ressources et les moyens viennent à manquer. Kelsea se refuse à faire la guerre, mais alors que l'armée commence à chasser les paysans des grandes plaines et des petits villages, elle est contrainte d'envoyer ses propres troupes face à l'ennemi surpuissant, pour au moins retarder le massacre qui s'annonce. Kelsea doit arriver à satisfaire sa Garde, son peuple, et son égo grandissant.

    Kelsea est maintenant respectée par son peuple, mais à la fois par sa Garde. Elle est également crainte par l'église et par les bourgeois qui sentent leur pouvoir s'amenuiser. Kelsea "la puissante" est plus intéressante à suivre que celle du premier tome, qui cherchait ses marques, peu affirmée... Ce côté puissant révèle un côté quelque peu orgueilleux, fier et un brin sadique chez la jeune Reine qui s'affirme de plus en plus en tant que femme qu'en tant que souveraine, au grand dam de sa Garde.
    Dans ce tome-ci, Kelsea sort encore du lot par rapport à d'autres héroïnes que l'on imagine douces et rebelles, ou parfois sévères mais justes. Dans le tome précédent, c'était physiquement que Kelsea se distinguait, maintenant, c'est par son comportement : on ne l'adore plus. On est déçu de son comportement, on imaginait mieux, pourquoi tombe-t-elle parfois si bas ? Kelsea tombe parfois dans le conflit de loyauté : doit-elle faire ce que son peuple attend d'elle ou ce que sa Garde attend d'elle ? J'ai été déçue par Kelsea, mais pas par l'auteure, qui opte pour un vrai revirement de situation pour son personnage.

    Je ne vous cache pas que côté Tearling, ça ne bouge pas des masses dans ce tome. Kelsea se contente souvent de recevoir des personnes hautement gradées tout en essayant de suivre les combats menés à la frontière du Tearling. Je ne vous cache pas non plus que les choses qui bougent, elle en a déjà bien assez à l'intérieur de son donjon qui se remplit de plus en plus. Le peu d'entretiens qu'elle a avec l'église ou les personnes d'influences - coucou le Fetch - sont assez vifs pour qu'on se contente des dialogues.
    Parallèlement, la narration est partagée entre davantage de personnages, ce qui nous permet de découvrir les différentes institutions qui composent le Tearling. Par exemple, à travers le Père Tyler, on peut en apprendre plus sur l'église du Tearling et sa nouvelle gérance tout à fait immonde. À travers Arliss, on est davantage renseigné les désordres financiers du royaume. On en sait plus sur le quotidien des Gardes, sur leurs relations, notamment pour Pen et Massue, ou encore Elston et Kibb qui étaient jusque-là un peu en arrière plan. L'auteure fait à nouveau preuve d'innovation, elle a réussi à me rendre de nouveau addict au récit, même si ce dernier n'est plus majoritairement tourné vers Kelsea. 

    Dans le premier tome, Kelsea commençait déjà à avoir des visions d'origine inconnue. Dans ce deuxième tome, c'est très récurrent : elle suit la vie d'une certaine Lily, femme au foyer coincée dans une vie "idyllique" avec un mari violent. Ces visions deviennent un peu le fil rouge de ce roman. D'abord handicapantes pour Kelsea, elle y trouvera un échappatoire et, comme une série à laquelle on est accro, elle voudra absolument ce qu'il est advenu de Lily. Au départ, ces sortes de flash-back m'embêtaient pas mal, puisqu'ils arrivaient parfois en plein milieu de moments importants, mais petit à petit, j'ai pris goût à suivre la vie de Lily, quand j'ai compris qui elle pouvait être, le rôle qu'elle pourrait jouer... Et au fil des pages, cette histoire parallèle a pris autant d'importance que le monde de Kelsea.

    En conclusion, ce roman m'a agréablement surprise. Souvent, j'apprécie moins les deuxièmes tomes des trilogie parce qu'il s'agit de roman de "transition" où le héros ou l'héroïne s'accapare le monde dans lequel il/elle est plongé(e) et où il ne se passe pas grand chose avant le déferlement d'actions du troisième tome. Ici, même si je regrette le peu d'activités de Kelsea, l'auteure a su innover en présentant une nouvelle facette de son héroïne, ou en faisant basculer la narration à d'autres personnages. Ces deux éléments me rendent encore accro à cette saga et je pense me plonger dans l'année dans le dernier tome, qui lui risque d'être dépaysant si l'on se fie à la fin de ce tome.


Chapitre 4, pages 166-167 :
"[...] Trois hérétiques et deux homosexuels étaient en détention au début de votre règne, et vous les avez tous libérés. Pire, vous tolérez ouvertement l'homosexualité au sein de votre propre Garde.
[...]
- Le fait que vous ne soyez toujours pas mariée est un exemple désastreux pour les jeunes femmes, partout et en tout lieu. J'ai même ouï dire que vous pourriez avoir des penchants homosexuels, poursuivit le Saint-Père. 
- En vérité, Votre Sainteté, la liberté sexuelle entre adultes consentants est la plus grande menace que ce royaume ait jamais affrontée, répliqué Kelsea d'un ton acerbe. Dieu sait comment nous avons pu y survivre."


Lu dans le cadre du 
Challenge des Pavés

Autres tomes :
1 - 3
Vous pourriez aimer :

D'autres blogueurs en parlent :

6 commentaires:

  1. Ce tome était vraiment bizarre, mais excellent! J'avais aussi été déçue par quelques actions entreprises par Kelsea, mais finalement, je trouve que ça n'a fait que rendre le personnage plus réaliste!

    J'en reviens toujours pas de la complexité de l'univers que je n'avais pas du tout vu aller dans ce sens-là, il faut vraiment que je lise le dernier tome (il attend sagement dans ma bibliothèque, hihi)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Finalement après avoir découvert le côté "dark" de Kelsea, toutes les autres héroïnes me semblent un peu niaises. Mais ça ne durera pas... :D

      L'univers est extrêmement complexe c'est vrai... j'ai vraiment hâte de découvrir la fin, mais le troisième tome attend sagement son tour dans ma bibliothèque aussi :')

      Supprimer
  2. J'avoue avoir préféré le premier tome, mais c'était quand même un très bon livre! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les premiers tomes sont toujours meilleurs de toute façon :D

      Supprimer
  3. J'ai vraiment envie de me lancer dans cette série, plus j'en lis des avis, plus ça me tente. J'ai hâte de m'y mettre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très très complexe. J'ai eu du mal à accrocher au début (j'ai dû m'y reprendre à 3 fois avant d'avancer d'un coup) mais une fois dedans... ohlala !
      J'espère que ça te plaira aussi quand tu te lanceras :)

      Supprimer