vendredi 29 juin 2018

Les bulles en vrac #1


Bonjour à toutes et à tous ! Voici venu le temps d'innover avec ce type d'article original au possible qui rassemblera toutes mes lectures de bande-dessinée, comics, manga... etc. 
C'est original n'est-ce pas ? Vous ne l'aviez jamais vu sur les blogs, hein ? J'innove, moi ! 
Enfin bref, vous l'aurez compris : sous "Les bulles en vrac" c'est les lectures bullesques du mois.  
Aujourd'hui, trois bandes-dessinées qui respirent la joie de vivre et la bonne humeur - non ! - et qui j'espère, saurons retenir votre attention un tantinet !


Bulle en vrac n°1


Daytripper de Fabio Moon et Gabriel Bá
Édition Urban Comics (2012)
Brás est journaliste et s'occupe de la rubrique nécrologique. Il rêve de devenir écrivain et vit sa vie comme elle arrive. L'originalité de cette histoire, c'est qu'elle en raconte plusieurs vies en une : Brás va effectivement mourir, plusieurs fois. Chaque chapitre se concentre sur un instant de la vie de Brás, plus particulièrement un instant où il aurait pu mourir si...
Je ne vous cache pas que je pensais que ce récit allait être glauque, mais loin d'être lugubre, il est poétique. Mention particulière pour les dessins qui sont magnifiques.




Bulle en vrac n°2

Le perroquet d'Espé
Édition Glénat (2017)
Certainement une des lectures les plus marquantes de ce début d'année, Le perroquet raconte l'enfance de Bastien, un gamin joyeux, empathique et imaginatif, vivant avec une mère avec des troubles bipolaires à tendance schizophrénique. Cette BD tend a changer le regard que certaines peuvent porter sur les maladies mentales. Elle m'a personnellement touchée et il est vrai que certains instants décrits avec les yeux de Bastien m'ont paru justes. Je recommande cette lecture, ne serait-ce que pour montrer le courage du témoignage et celui des personnes combattant ce type de maladie.




Bulle en vrac n°3


Mon ami Dahmer de  Derf Backderf
Édition Çà et là
Si vous ne connaissez pas Dahmer, je ne vous jette pas la pierre. Je ne le connaissais pas non plus et il est effrayant. L'auteur raconte sa scolarité avec l'un des plus grands serials killer d'Amérique. Adolescent isolé et bizarre, il arrive à intégrer par intermittence la bande de potes de Derf, qui prend plaisir à l'inclure dans toutes sortes de délires adolescents. L'auteur nous raconte comment, petit à petit, le comportement de Dahmer devenait bizarre, comment l'idée - l'envie - lui est venue de tuer ces gens. C'est joyeux, hein ? C'est franchement déstabilisant de lire ce genre de récit, même en BD, même en ne connaissant rien de cette personne.
 
Vu chez → U Lost Control






À bientôt pour un nouveau rendez-vous des bulles en vrac.
Ci-dessus, un indice subtil sur un des manga du prochain rendez-vous

4 commentaires:

  1. Je trouve ça bien comme rendez-vous moi, et le nom est grave cool!

    Je connaissais déjà un peu l'histoire de Dahmer avant de tomber sur ton article, mais je trouve ça intéressant d'avoir une perspective externe qui montre les signes précurseurs qui allaient donner naissance au tueur en série qu'il est devenu!

    Bon après, je ne suis pas du tout portée sur les serial killers, ils me dégoûtent plus qu'ils ne me passionnent Mais ça reste hors du commun pour une bd, c'est une bonne idée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ! (bon entre temps j'ai changé le nom ahah !)

      Je ne connaissais pas du tout Dahmer ! Mais tu as raison, connaître l'avis des autres, leur vision, la façon dont ce garçon a évolué était vraiment intéressant à suivre. Pour le reste, c'était dégoutant oui. C'est aussi souligné par les dessins noirs et blancs, c'est très très sombre.

      Supprimer
  2. Daytripper et le Perroquet ont l'air passionnants à lire, je suis curieuse de les découvrir, merci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours un plaisir ! Il le sont vraiment :)

      Supprimer