dimanche 13 avril 2014

Miss Amérique ne pleure jamais

Titre : Miss Amérique ne pleure jamais
Auteur : Julianna Baggot
Édition : Flammarion
Parution : 2005
Nombre de pages : 277
Synopsis : Pixie, ex-Miss New Jersey, croyait sincèrement que son titre suffirait à lui garantir une vie de rêve. Mais à mesure que les années passent, il lui faut bien se rendre à l'évidence. Son premier mari la quitte pour un homme. L'amour que lui porte le second, un ennuyeux dentiste séduit par sa beauté, faiblit à mesure que les rides font leur apparition. Quand à son fils, en pleine crise d’adolescence, le moins qu'on puisse dire est qu'il ne lui est d'aucun soutien. Pixie combat ses démons à coup de Prozac et de frénésies ménagères jusqu'au jour où sa mère lui révèle son terrible secret. Sa vie bascule alors définitivement.



Note : 15/20

Avis personnel : 
    Le synopsis de cette histoire m'avait assez plu, c'était intrigant et on sentait une touche d'humour parmi tous ces personnages déprimants. Après avoir vu une chronique assez positive sur le blog Les mots de Gwen, je me suis lancée, et je l'ai emprunté.
    La structure de l'histoire m'a assez plu : elle est racontée alternativement par Ezra, le fils, et par Pixie. C'est un format de lecture que j'apprécie assez. Je trouve que ça a donné un peu de "boost" à la lecture parce que les passages racontés par Pixie sont plus descriptifs et assez répétitifs. Alors qu'avec Ezra, il y a plus de dialogues, de pensées cyniques et de rebondissements. En même temps vu la vie pas tellement trépidante de l'ancienne Miss, fallait y songer.
    Je ne dirais pas que l'histoire est originale, mais au moins les personnages ont une vie qui sort de l'ordinaire - la vie Américaine, comme ils disent. On tombe directement dans l'histoire et les secrets, les passés viendront au compte-goutte, c'est certainement ce qui m'a fait tenir tout au long de cette lecture. Leurs histoires passées sont assez sombres, surtout pour Pixie, son fils et sa mère, et la facilité avec laquelle Pixie semble prendre les choses est assez déconcertante et en même temps assez rassurante, vu le côté "burlesque" prédit par les critiques. Je dirais que l'action peine à démarrer, et que les événements se précipitent dès la seconde moitié du roman, c'est ce qui m'a gêné dans le début de lecture. Mais disons que le côté plutôt descriptif/narratif qu'on retrouve au début du roman est totalement nécessaire pour bien comprendre les réactions et les pensées de nos deux personnages pour la suite de l'histoire.
    Côté personnage,  ils sont tous très attachants - même le beau-père un peu lourd, si, si ! - et j'ai souvent regretté de ne pas entendre plus parler de la petite sœur qui à l'air d'être pleine de bon sens et de fantaisie. 
    J'ai mis 15 parce qu'au final, sous ses airs comiques et mélodramatiques, ce roman se révèle être une vraie leçon de vie. On se retrouve à la fois dans le personnage d'Ezra, qui soutient sa mère à sa façon faut le dire, et aussi tout autant dans le personnage de Pixie, véritable féministe qui décide de combattre le mal par le mal. Et c'est ça que j'ai adoré, ces deux personnages renversent les clichés tout en donnant une leçon de vie, leurs vies. On ne peut pas finir ce livre sans se poser des questions sur son futur et remettre en question son passé. Une bonne lecture qui fait passer un agréable moment, si vous vous laissez embarquer par ces personnages aux personnalités multiples.

Vous aimerez aussi :
Demain j'arrête de Gilles Legardinier
Sacrée famille de David Safier
Tu pourrais rater intégralement ta vie de Toni Jordan
Vous descendez ? de Nick Horby

1 commentaire:

  1. J'ai passé un bon moment avec cette lecture. Une belle alternance entre le comique et le tragique!

    RépondreSupprimer