vendredi 26 septembre 2014

Noblesse oblige : Le marquis mis à nu

Titre : Le marquis mis à nu
Auteur : Sally MACKENZIE
Parution : 2012
Nombre de pages : 357
Synopsis : A la mort de son frère, Charles Draysmith devient le marquis de Knightsdale, et hérite de la garde de ses deux nièces. Incapable de s'en occuper seul, et soucieux de fuir les coureuses de dot, il va user de sentiments pour convaincre la belle gouvernante des demoiselles de l'épouser









Note : 14/20

Avis personnel : 
  Le deuxième tome de la série Noblesse oblige, que je me suis tant hâtée de lire, ne m'a pas autant plu que le premier tome. Toujours de la romance, toujours de l'humour, toujours de l'érotisme, mais ça a moins accroché. Je pense que c'est le scénario mis en place et le personnage d'Emma qui m'ont moins plu...
   J'ai trouvé Emma assez fade, et même parfois très coincée. Je ne saurais pas expliquer pourquoi exactement mais repousser le marquis sans arrêt alors qu'elle l'aime, et qu'il lui prouve... je n'ai pas compris et il m'a semblé voir le personnage d'une lecture pour adolescente. Charles lui se retrouve dans des situations particulièrement gênantes et semble s'en amuser parfois. Il a un côté nonchalant et paternel - vis-à-vis de ses nièces - que j'ai aimé. Les petites aussi sont assez marantes - quoiqu'un peu lourdes au départ - mais elles sont très malignes et intelligentes (trop pour des enfants de cet âge). 
  Le scénario c'est juste une gouvernante qui s'occupe des nièces orphelines depuis un moment, mais en remplacement de l'autre nourrice, qui se voit débarquer un grand blond un peu prétentieux, qu'elle connait déjà parce qu'elle s'était émoustillée de lui pendant l'enfance. Vieille fille, il lui proposera de l'épouser une première fois pour donner un hériter, ce qu'elle refusera, parce qu'elle a des valeurs et que ça ne se fait pas même s'il est charmant. Elle le veut, elle le veut pas, elle le veut, elle le veut pas : vers la fin ça commence à lasser. Heureusement que la drôlerie du marquis compense le caractère un peu insupportable d'Emma. 
  Dans le premier tome, il y avait une intrigue parallèle considérant la remise en cause du statut du duc. Ici, un simple prétendant un peu bizarre vient fourrer son nez un peu partout. Mais sans plus. J'ai moins accroché mais ça ne m'empêche pas d'avoir dévoré l'histoire quand même. Et ça ne m’empêchera pas de continuer la série si je trouve les suites. A suivre...

1 commentaire:

  1. Les trois premiers sont dans ma PAL depuis... 1 an ! Il faut vraiment que je remédie à cela

    RépondreSupprimer