samedi 30 mai 2015

Une saison à Longbourn

Titre : Une saison à Longbourn
Auteur : Jo BAKER
Édition : Stock
Parution : 2014
Nombre de pages : 396
Synopsis : Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
A l'étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu'Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l'étage, relève d'eux seuls... Une histoire d'amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.


Note : 16/20

Avis personnel :
   Enfin ce livre est entré en ma possession. Depuis le temps que je le vois en magasin et sur les différents blogs littéraires que je visite, j'ai enfin réussi à l'emprunter. Cela me semblait une belle réécriture de l'histoire de Jane Austen, du moins, originale. 
    Les personnages principaux sont ici Sarah et James, ainsi que tous leurs amis/collègues travaillant avec eux à Longbourn. D'abord, j'ai trouvé intéressant de découvrir le travail des domestiques à cette époque, et comment ils vivaient leur situation. Les domestiques de Longbourn ne sont pas les mieux lotis mais on pourrait vivre pire, ils se contentent d'être dans une famille agréable et polie, avec peu de richesses mais qui leur conviennent. L'intrigue commence lorsque James Smith est engagé par Mr Bennet comme valet. Sarah est d'abord intriguée d'avoir un homme avec elle sous son toit - ne connaissant que le mari de la gouvernante et Mr Bennet - et quand il se comporte mal avec elle, commence à le détester.  Leur relation s'apparente sur certains points à celle d'Elizabeth et Darcy : de la haine ou du dégoût, de l'orgueil, des préjugés, et un élément perturbateur. 
    Il a été dit sur ce roman qu'il ne reprenait pas totalement l'histoire d'origine. Certes. Mais c'est un peu le but. Si, alors que j'avais été attirée par le synopsis, l'histoire ne tournait qu'autour de la relation Darcy/Elizabeth, j'aurais été très déçue. Sur ce point, l'auteure arrive très bien à mélanger les deux histoires qu'elle confronte. On se retrouve avec beaucoup de détails sur les "coulisses" du bal, de la rencontre avec Mr Wickham, du scandale provoqué par son mariage avec Lydia mais surtout, on voit l'influence que cela a sur les domestiques. J'ai particulièrement apprécié le moment où Mr Collins arrive chez les Bennet, c'était à la fois drôle et exact. Le seul point regrettable, c'est que la relation Darcy-Elizabeth n'est pas tellement abordée, à peine deux ou trois fois. On pourrait s'attendre à ce qu'il y ait plus de référence à leur relation mais ça a été très survolé.
    La relation de James et de Sarah évolue assez lentement sur le départ et rapidement ensuite, on en apprend ensuite plus sur le secret de James, assez perturbant, qui donne du tonus à l'histoire sur la fin mais est assez mal amené selon moi. On a pour cela quelques chapitres "flash-back" qui nous aident à comprendre les réactions des personnages mais qui nous éloignent un tantinet de l'histoire de base.
    La fin est rapide, les évènements se succèdent, mais personnellement, j'ai été tellement contente de me replonger dans ce monde austenien que ça m'est égal. L'auteure continue même son histoire après la demande en mariage de Darcy, mais selon moi, ça a été fait juste pour continuer son histoire à elle, parce que ce n'était pas très développé, juste sympathique.
    Pour un nouveau voyage à Longbourn, avec une histoire d'amour mignonne mais tendue, en compagnie de vos personnages favoris, c'est le moment de commencer cette lecture.


Chapitre 6, pages 70-71 :
"Il jeta un coup d'oeil à Sarah qui venait de s'immiscer dans la conversation.
Il haussa les épaules : 
- J'ai beaucoup lu.
- Vraiment ?
- Oui, ça vous étonne ?
- Cela paraît peu vraisemblable.
- Et pourquoi je vous prie ?
- Je ne sais pas, cela ne vous ressemble pas.
- Ah, parce que je ne saurais pas lire, c'est ça ?
- Eh bien...
L'atmosphère s'était chargée, remarqua Polly sans comprendre tout à fait pourquoi, alors que tout se déroulait à merveille quelques instants plus tôt. Les voix de James et de Sarah faisaient la navette, de plus en plus tendues. Mrs Hill s'était arrêtée de coudre, l'aiguille suspendue en l'air. Polly la vit jeter un regard furtif vers Mr Hill qui lui répondit d'un froncement de sourcils.
- Donc vous imaginez que je suis un ignorant.
- Non mais...
- Il ne vous a jamais traversé l'esprit que je pouvais lire, beaucoup plus que vous par exemple ?
- Je lis tout le temps, n'est-ce pas, Mrs Hill ? 
L'intendante hocha la tête prudemment.
- Mr B. m'autorise à emprunter ses livres et son journal. Miss Elizabeth me passe toujours les ouvrages qu'elle prend à la bibliothèque. 
- Oui, bien sûr, les romans de Miss  Elizabeth. Je suis sûr qu'ils sont très bien.
Elle serra la mâchoire, et plissa les yeux. Puis elle se tourna vers Mrs Hill : 
- Ils ont un valet noir à Netherfield, le saviez-vous ? annonça-t-elle d'un ton triomphant. Je l'ai vu aujourd'hui.
James suspendit son geste, puis, sans un mot, reprit le polissage."

13/18

2 commentaires:

  1. J'en ai beaucoup entendu parler, il va falloir que je me lance ! Le roman de Jo Baker m'attire beaucoup mais pour l'instant, je ne me suis jamais vraiment décidée ! ! Il faut absolument que je note ce bouquin et que je le lise vite ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est super j'ai adoré :D met le vite dans ta WL ! !

      Supprimer