dimanche 27 mars 2016

Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari

Titre : Le noir est ma couleur : Le Pari
Auteur : Olivier Gay
Édition : Rageot
Parution : 2014
Nombre de pages : 311
Synopsis : Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon, l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari il a décidé de la séduire.
Normalement, Manon n'aurait jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant, dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.
Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire. Manon acceptera-t-elle qu'il entre par effraction dans son univers ?




Note : 16/20



Avis personnel : 
    Voici une saga jeunesse qu'il me tardait de commencer. A la bibliothèque où j'emprunte la plupart de mes livres, ces sacripants d'adolescents l'empruntaient toujours avant moi. C'était  devenir folle. Et un jour il était là, avec le tome 2 et le tome 3. Et ça a commencé. 
    On plonge dans la vie d'Alexandre, un jeune "à problèmes", maltraité par son père au moindre faux pas. Cela ne l'empêche pas de continuer à semer la zizanie dans la cour du lycée, traîner jusqu'à pas d'heure avec ses amis, un vrai bad boy. De l'autre côté nous avons Manon, une jeune fille sérieuse, avec une seule fidèle amie, obéissante aussi bien envers ses parents qu'envers les professeurs. Ça pourrait être une histoire banale et ennuyeuse, dit comme ça, mais quelque chose pimente l'intrigue.
    Le résumé est assez fidèle : oui, Alexandre décide, lors d'une soirée entre ami,  de faire le pari de "décoincer" la jeune Manon. Déjà ça soulève pas mal l'intrigue étant donné les caractères opposés des deux protagonistes. Mais pas seulement ! On apprend très rapidement que Manon possède des pouvoirs assez particuliers : elle maitrise les couleurs, à savoir le Violet, le Jaune, l'Orange, le Rouge et le Bleu. Alexandre est en plein dans son pari, difficilement réalisable, et pourtant il se retrouve en train de sauver Manon d'un mage qui lui veut du mal. Et là, malgré tous les efforts de Manon pour l'éloigner de son secret, Alexandre persiste. 
    Les personnages, parlons-en quelques lignes : je n'ai pas spécialement accroché - je mets ça sur le fait que le lycée est un (trop) lointain souvenir et que leurs états d'âmes m'ont laissé de marbre. Ils sont peut-être un peu trop caricaturaux dans leurs genre mais je compte sur vous pour aller voir d'autres avis, pour comparer. J'espère cependant que leurs caractères vont un peu évoluer - pas totalement sinon ça n'a aucun sens - mais peut-être un peu plus mûrir, ou certaines remises en questions.
    La narration se partage donc entre Manon et Alexandre, chacun donnant son avis sur l'autre et sur les évènements qu'ils partagent. On a accès aussi à leurs quotidiens, chez eux - mais plus du côté de Manon, l'histoire des Spectres et des Couleurs occupant bien la moitié de l'intrigue. Je n'ai rien contre les choses fantastiques et j'ai trouvé cela formidable d'associer un pouvoir - ou une capacité - à une couleur. Ce n'est pas difficile à comprendre, autant pour moi que pour un jeune lecteur et on retrouve un peu ce genre d'histoire de prophétie qui ajoute un côté super sombre à l'histoire. On a un parallèle entre la vie de Manon au lycée et la vie de Manon chez elle : en civil, en supers-pouvoirs ! 
   En plus de cette intrigue "prophétie", on a toujours en fond cette intrigue "Le pari" qui s'efface pour laisser plus de place aux pouvoirs : Alexandre continue de tourner autour de Manon, au départ pour le gain qu'elle représente, ensuite pour le mystère qui l'entoure - on assiste à quelques scènes mignonnes par-ci par-là. Ce tome peut être considéré comme une vraie introduction de ce qu'il se passera ensuite. On a de longues lignes d'explications de ceci ou cela mais qui - je pense - seront nécessaire pour la suite de la saga. Ce résumé bien que véridique m'a assez induite en erreur, je ne m'attendais pas à ce genre de fantastique - peut-être aurais-je dû lire quelques critiques de blogueurs avant ?
    L'écriture est simple, pas franchement compliquée, et surtout les dialogues sont réalistes : les héros parlent comme des adolescents de leur âge et ça m'a fait plaisir de constater cela : beaucoup d'auteurs se laissent aller à beaucoup trop de mystique en dépit du jeune âge des héros - je n'ai pas d'exemple à l'esprit mais ça me reviendra... De plus,l'auteur glisse quelques références au monde d'aujourd'hui (exemple de Candy Crush, au hasard) : j'ai trouvé ça assez marrant. Le fait de se retrouver dans le paysage parisien m'a plu également - l'auteur est français, ceci explique cela - mais pour l'instant la capitale n'est pas un lieu stratégique de l'intrigue, merci ! Trop de fois le héros devait aller à Paris dans un but précis... ce n'est pas le cas ici. 
    En somme, c'est un roman jeunesse qui ne fait pas dans le cliché, il se démarque par son originalité - le truc des couleurs là, c'est assez chouette - et les bases sont biens posées, déjà pour le Love/Hate qui se développe à pas de fourmis - c'est mon hypothèse laissez-moi, me dites pas que vous n'y pensez pas même en voyant la couverture ?? - et aussi pour le côté sombre qui s'empare d'une jeunesse qui n'y peut rien. Je me plongerais volontiers dans le deuxième tome - il est là il m'attend... - histoire de voir vers où les héros vont évoluer, en espérant que ça ne patine pas trop.
   


Chapitre 2, page 21 :
"Je m'approchais de l'Orange et fusionnai avec lui. Le feu, la chaleur, le soleil. Grâce à l'Orange, on pouvait faire gronder des incendies, créer des torrents de lave, réveiller des volcans.
Ou profiter d'une douche chaude.
"

Vous aimerez peut-être : 
Gone, tome 1 de Michael Grant
La déclaration de Gemma Malley
Naturalis de Franck Labat

D'autres blogueurs en parlent :
Salhuna
1/12


4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Elle me plait beaucoup à moi aussi :) Enfin je n'ai lu que deux tomes mais c'est cool pour l'instant ! :)

      Supprimer
  2. Il me reste le dernier à lire. J'hésite encore, car ça signifie la fin de Manon et Alexandre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrrgggg ça c'est terrible. j'ai pas vraiment hâte d'en arriver là, mais en même temps si. Courage au pire tu pourras les relire ;)

      Supprimer