vendredi 17 février 2017

Gardiens des Cités Perdues, tome 1

Titre : Gardiens des Cités Perdues
Titre original : Keeper of the lost cities, book 1
Auteur : Shannon Messenger
Traduction : Mathilde Bouhon
Edition : Lumen
Parution : 2014
Nombre de pages : 510
Synopsis : Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'Histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde. Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attende une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? 



Avis :
    Enfin ! Enfin, des mois après tout le monde je me lance dans la nouvelle saga qui fait fureur auprès des plus jeunes - et des moins jeunes. Que d'éloge à son propos. Souvent, quand les éloges sont nombreux, ça me décourage de lire le livre en question, et puis là, quand même je me suis lancée. Pas du tout déçue. Loin de là.

    Avec cette nouvelle saga jeunesse, Shannon Messenger nous ouvre les portes d'un monde nouveau : et quel monde ! Oubliez tout ce que vous savez - ou croyez savoir ! - sur les créatures enchantées tels que les elfes, les nains ou les ogres : tout sera vu sous un nouveau jour, aussi bien pour Sophie que pour vous. Sophie est une adolescente de 12 ans scolarisée en terminale qui arrive à entendre les pensées de ses amis et de sa famille et qui a une mémoire photographique : mais ça s'explique, ce n'est pas une humaine, mais une elfe. Elle est emmenée - presque de force ! - dans le monde des elfes auquel elle appartient réellement. 

    Voilà Sophie propulsée dans un monde qu'elle ne connait pas, dont elle doit apprendre les codes, les règles, comprendre le fonctionnement et les différents espaces qui le compose. J'ai été fascinée par le nouvel univers qui s'offrait à moi - et surtout à Sophie. J'ai eu l'impression que l'auteure combinait énormément d'éléments de sagas, de contes, pour créer un tout nouvel environnement. Et du coup ça devient super original. C'est l'élément fort du livre, et même de la saga. J'ai adoré le monde dès l'instant où Sophie est rentrée à l'école de Foxfire, s'ensuivent des cours originaux, des retenues fastidieuses, des maladies étranges, et une intrigue qui marche. J'ai adoré voir Sophie évoluer dans ces couloirs, rencontrer des elfes aux pouvoirs originaux et surprenant - essayez donc de cacher quelque chose à quelqu'un qui peut percevoir vos émotions, ou de barrer la route à un Télépathe qui tente de lire vos pensées. 

    Finalement, l'intrigue n'a rien de très original, mais pourquoi sortir des chemins déjà tracés quand ça fonctionne ? Sophie était exceptionnelle en tant qu'humaine, mais aussi en tant qu'elfe. Elle est vite pointée du doigt à cause - grâce ? - à ses pouvoirs étranges et puissants. On retrouve ici une sorte "d'élu" type que l'on voit dans la plupart des sagas. Comme toujours pour les personnages en quête d'identité, il faut une touche d'exceptionnel, sinon c'est moins drôle. 
    En tout cas, on ne s'ennuie jamais à la lecture de ce livre : il se passe tellement de choses que j'ai du mal à me souvenir de tout - bon ok j'ai lu ce livre il y a plus de 2 mois j'ai déjà lu la suite - et que surtout, j'ai du mal à faire le tri. Mais c'est pas grave parce que le plus important, c'est que je n'ai pas réussi à lâcher ce livre avant de l'avoir fini, et c'est ça qui fait qu'un livre est prenant. 

    Outre l'originalité du monde dans lequel on est plongé,  le deuxième point fort de ce livre, ce sont les personnages. L'auteure a réussi à créer des personnages que j'ai adoré d'un bout à l'autre de l'histoire. Et vous savez quoi ? Même l'héroïne ! Et oui. C'est rare. Bon, Sophie est maligne, paraît jolie, timide, humble, mais elle a un côté tête brûlée qui lui filera des noises. Dex, Fitz et Keefe sont les trois protagonistes masculins adolescents qui font le plus d'apparitions : au moment de ma lecture, j'ai eu du mal à déterminer lequel je préférais. Ils sont tous les trois uniques en leur genre et ils me plaisent pour des raisons bien distinctes. Les personnages sont travaillés, aucun n'est laissé de côté : leur description est détaillée et on a aucun mal à se les représenter, ou même à comprendre les liens qui les unissent les uns aux autres. 
    Les adultes sont du genre imposant : tous les adultes elfes que rencontre Sophie sont très cultivés, ont des pouvoirs exceptionnels, et viennent des plus hautes sphères du monde elfique. C'est comme ça qu'on se fait le bras long les amis ! Sophie est bien tombée : elle est confiée à deux elfes réputés qui la prennent sous leur protection, mais avec qui j'ai eu du mal à m'attacher tant ils sont froids et tristes. 

    C'est un roman très jeunesse - je ne suis pas la tranche d'âge cible - mais je ne peux m'empêcher de souligner le travail d'élaboration qui est fait derrière cette histoire. On plonge dans le monde sans vouloir remonter à la surface. Les adultes voudraient bien redevenir des enfants, et partager les cours à Foxfire - tiens... comme une certaine école de sorcellerie. Pour les parents qui passent par ici, je conseille vivement à vos enfants de se le procurer. Pour les ados qui passent par ici, je vous conseille vivement de vous le procurer. Et pour les jeunes adultes comme moi, je vous conseille vivement de vous le procurer si vous voulez tomber dans une saga addictive, douce, mystérieuse, et pleine de rebondissements. 


Chapitre 3, page 30 :
"Elle se tenait au bord d'une rivière aux eaux limpides, bordée d'arbres immenses qui déployaient leurs larges feuilles vert sombre parmi des nuages blancs cotonneux. Sur l'autre rive, des châteaux de cristal miroitaient dans la lumière - si brillant que, de dépit, Walt Disney aurait certainement réduit en miette son "Royaume enchanté". 

Autres tomes
2 - 3 - 4 - 5

Vous aimerez peut-être : 
Les messagers des vents, tome 1 de Clélie Avit

D'autres blogueurs en parlent :

11 commentaires:

  1. Très bel avis, je n'aurais pas dit mieux ! ^^
    J'adore Gardiens des cités perdues, elle est incontestablement dans le top 3 de mes sagas favorites. J'ai adoré cet univers merveilleux et les personnages. Ma préférence au niveau des personnages masculins va à Keefe :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Au départ j'adorais Dex, puis Fitz, puis Keefe, puis Fitz... puis ensuite Keefe... 😅

      Supprimer
  2. J'ai également adoré ce premier tome et je pense me jeter sur la suite dès que possible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Accroche-toi, plus les tomes passent, plus ils sont longs - pour mon plus grand plaisir !

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL depuis un moment maintenant. Cette année, je désire absolument lire le premier tome :D

    RépondreSupprimer
  4. Un peu comme toi, je suis en retard sur tout le monde avec cette série!! J'ai très envie de m'y lancer éventuellement, je suis certaine que je vais aimer!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En réalité j'en suis au 4ème tome. Mais disons qu'en 2017 à peine je découvre ça... ouais, je suis en retard.

      Supprimer
    2. Cela dit ya de grandes chances que tu aimes, ce livre fait l'unanimité :)

      Supprimer
  5. Je crois que jusque-là, ce tome reste mon préféré de la série! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les premiers tomes sont souvent les meilleurs. Personnellement j'ai adoré le 4eme tome ;)

      Supprimer