dimanche 19 mars 2017

Gardiens des Cités perdues, tome 3 - Le Grand Brasier

Titre : Gardiens des Cités perdues, tome 3 - Le Grand Brasier
Titre original : Keeper of the Lost Cities, book 3 - Everblaze
Auteur : Shannon Messenger
Traduction : Mathilde Bouhon
Edition : Lumen
Parution : 2015
Nombre de pages : 598
Synopsis : Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n'a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l'organisation clandestine qui l'a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu'un traite n'ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d'autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l'alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu'elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l'esprit brisé, malgré l'immense menace qu'il représente...
Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements... à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles, qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !

Ce roman est le troisième tome de la saga Gardiens des Cités perdues
Éventuels spoiler des tomes 1 & 2

Avis :
    J'étais très impatiente de retomber dans les aventures de Sophie et de ses amis, étudiants à Foxfire, possédant énormément de Talents aussi divers qu'originaux. 
    Les pouvoirs de Sophie sont maintenant reconnus depuis qu'elle a réussi à sauver Alden d'une perte d'esprit infinie. Ce troisième tome signe la fin de l'innocence de Sophie : elle sait qui se cache derrière l'organisation du Cygne Noir, et semble bien prête à coopérer avec eux par intermittence afin de faire éclater une vérité toujours plus mystérieuse. Elle est capable de raccommoder les esprits brisés et le Conseil fait appel donc à elle pour raccommoder un des esprits brisés les plus dangereux : Fintan, responsable du Grand Brasier. Parce que oui, on lui crachait dessus pendant 2 tomes mais là elle est utile alors ils coopèrent !

    J'ai adoré le retournement de situation présent dans ce tome-là, la prise de conscience de nos personnages préférés : l'ennemi désigné par la majorité ne semble pas si dangereux que cela. Sophie débarquait dans le monde des elfes avec une ignorance sincère et une mignonne naïveté. Son éducation d'humaine lui faisait découvrir le monde des elfes avec un regard nouveau. Ici, comme dans les deux premiers tomes, elle renverse les principes elfiques. Ses investigations - plus longues et plus bénéfiques que celles menées par les plus grands elfes de son monde - révèlent que le Cygne Noir n'est pas si sombre que les puissants le disent. Le Cygne Noir est simplement un groupe dissident comme on en trouve dans toutes les sociétés et l'ennemi est ailleurs - "Combattons ceux qui ne pensent pas comme nous, nous les elfes, nous sommes gentils, droits, mais nous excluons les Sans-Talents et chassons ceux qui ne pensent pas comme nous ! Comment ? Oui, une sorte de dictature. Ouais, c'est ça !" (pardon...).
    Sophie reste en relation avec le Cygne Noir, à qui elle fait confiance, mais qui a le don de l'exaspérer. Moi aussi, les messages énigmatiques du Cygne Noir qui riment m'ont parfois lassé. Ils sont beaucoup trop énigmatiques pour moi, et c'est un vrai casse-tête pour essayer de trouver les indices pertinents, on en deviendrait parano.

   Les aventures de Sophie sont mélangées avec ses amis sont mélangées à une sorte de crise sociale prenant lentement vie chez les elfes : le Conseil commence à se diviser, certains Conseillers prennent parti de la minorité, les relations entre les différentes espèces sont bouleversées. Ça commence à sentir le roussi. Sophie se retrouve au milieu de tout : d'un côté, on lui confie une mission, on reconnait ses pouvoirs, mais d'un autre côté, elle pense les utiliser à meilleur escient. Les décisions injustes de ceux qui dirigent ne la laisseront pas de marbre, et encore une fois,  elle agira avec impulsivité - cette fois-ci, j'ai vraiment tapé le livre sur mon front du style "Oh mais non mais... même moi je l'aurai pas fait !!". Cependant, Sophie m'a davantage plu que dans les précédents tomes, est-ce peut-être parce qu'elle est plus mature ?

    L'auteur développe de façon réaliste l'évolution des amis de Sophie - notamment Keefe et Dex -  qui ont une histoire singulière, qui les pousse à faire des choix que tout le monde ne prendrait pas. Sophie se montre compréhensive et ouverte de bien des façons, ce qui renforce encore les liens qui les unissent. Ce petit groupe de jeunes me plait : leur personnalité est toujours aussi bien exploitée, leurs relations sont solides et ils font preuve de beaucoup d'empathie les uns envers les autres, ce qui ne fait que renforcer mon adoration.

    Le livre manque peut-être cependant un poil d'action : Sophie vagabonde toujours un peu partout mais les deux évènements cruciaux et mouvementés arrivent tout à la fin, le reste n'est que enquête, suspicions et messages du Cygne Noir. Ce n'est pas déplaisant, mais le tome 2 avait été un peu plus mouvementé - je chronique ce tome alors que j'ai fini le tome 4, c'est peut-être pour ça que je trouve celui-ci peu mouvementé, pardonnez mon avis biaisé. 

    Je recommande toutefois encore et toujours cette saga à ceux qui ne l'auraient pas encore découverte. Le monde dans lequel évolue Sophie n'a pas fini de vous nous impressionner, et j'ai hâte de voir ce que Shannon Messenger a encore sous sa plume !


Chapitre 49, page 415 : 
"- Merveilleux, maugréa Sandor.
- N'es-tu pas ravi d'avoir insisté pour venir ? le taquina Sophie. 
- Et comment ! Je ne suis jamais aussi heureux que lorsque j'ai la certitude de vous protéger.
- Oh, qu'il est mignon ! s'exclama Keefe. Qui l'eut crû ? Sous ce tas de muscles se cache un cœur d'artichaut !
Sandor grogna, mais le jeune homme se contenta de rire.
- Couine autant que tu veux. Tu n'en est que plus adorable."

Autres tomes
1 - 2 - 4 - 5

Vous aimerez peut-être :
Les messagers des vents, tome 1 de Clélie Avit
The book of Ivy d'Amy Engel

D'autres blogueurs en parlent :

7 commentaires:

  1. Une bonne chronique pour un livre que j'ai moi aussi dévoré et adoré !
    Tu es critique quand même parce qu'il se passe pas mal de choses !
    En tout cas, je sais que cette Saga est venue après HP et qu'HP reste une référence centrale. Mais bon dieu, je préfère largement et nettement cette saga à HP
    tout y est plus détaillé, décrit, sur le monde magique, ses lois, ses habitants, les mondes, les créatures, les personnages. Enfin bref, j'ai pas encore lu le tome 5 qu'il faut que je m'achète, mais cette saga bon dieu, c'est une orgie livresque ! Voilà c'est dit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah j'ai feuilleté le livre pour faire la chronique et il se passe des trucs mais dans l'action il se passe pas grand chose pour ce tome. Après comme j'explique c'est biaisé parce que j'ai lu la suite - plus mouvementre

      Supprimer
    2. Plus mouvementée.
      Après HP j'avais moins de mal à comprendre le pourquoi du comment. Ça sera toujours une référence pour moi. Mais j'avoue c'est un bol d'air dans la littérature jeunesse Fantasy cette saga :)

      Supprimer
  2. C'est le prochain tome de la saga que je dois lire mais je ne le trouve nul part en librairie... Ô désespoir ! 😢

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En le commandant peut-être ? Au moins il sera direct dans ta boite aux lettres ;)

      Supprimer
  3. Autant cette série et addictive, autant elle me frustre depuis quelques tomes haha! On n'est pas vraiment gâtés par les réponses! Il se passe plein de choses, plein de personnages sont mêlés avec les méchants, mais on n'en connaît pas vraiment les raisons. On finit chaque tomes avec plus de questions qu'autre chose (merci Shannon!) :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout dans les tomes 4 et 5... elle laisse des sacrés suspens à la fin de ces tomes. Beaucoup d'éléments dans tous les tomes mais petit à petit tout se met en place dans ma tête. Heureusement parce qu'avec ce trop plein d'information j'aurais bien eu besoin d'une "cache" ;)

      Supprimer