jeudi 25 septembre 2014

Love letters to the dead

Titre : Love letters to the dead
Auteur : Ava DELLAIRA
Parution : 2014
Nombre de pages : 316
Synopsis : Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Whinehouse, Heath Ledger...
A ses confidents innatendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d'écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à coeur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est vraiment passé la nuit où May est décédée...





Note : 16/20

Avis personnel :
  C'est avec une certaine apréhension que j'ai commencé la lecture de ce livre. Un roman jeunesse, racontant la vie d'une adolescente dans le deuil et qui fait ses premiers pas au lycée ? Pas mon style de lecture en général. Mais ce roman a complètement cassé mes préjugés au bout de 20 minutes de lecture. Au départ c'est vrai que ce que raconte Laurel est fade, triste - normal ! - et un peu ennuyant. Mais dès lors qu'elle commence à mieux parler de sa soeur à ses célébrités préférés, la lecture s'intensifie. 
  Je ne me suis pas attachée à Laurel, ni a ses amies - Hannah et Natalie - ou alors assez tard dans la lecture je me suis rendue compte que ces personnages avaient une part secrete mais alors leurs côtés mystérieux m'ont laissé de marbre... Même en me disant que Laurel était en deuil, je n'ai pas compris tout de suite pourquoi ce déni omniprésent, cette mise à l'écart permanente et ses réactions parfois presque ridicules. Mais outre ces passages, le mystère autour de la mort de May m'a plu - bien qu'il ne soit abordé que vers la deuxième moitié du livre. La relation que Laurel entretient avec ses parents m'a aussi plu : un père complètement désorienté mais tentant de faire tous les efforts possibles et sa mère - ne prenant pas la bonne décision - mais qui tient à être présente tout de même. 
  Hormis la mort et le divorce, ce livre aborde une question beaucoup plus sensible, que vous découvrirez si vous le lisez, mais sachez que ce côté dramatique n'était pas obligatoire et il m'a semblé qu'il prenait trop de place dans la vie des "jeunes".
  Ce qui m'a plu c'est le fait que Laurel s'adresse autant à des stars "modernes" comme Amy Whinehouse, mais aussi à Judy Garland et même Amélia Earhart, et même des rockstars telles que Janis Joplin, River Phoenix... Les anecdotes qu'elle raconte ont toujours un lien avec l'artiste auquel elle s'adresse, c'est le côté original du livre. Certaine métaphores que Laurel utilise sont aussi très belles et elles m'ont semblé tellement vraies que ce serait de la mauvaise foi que d'en dire du mal. 
  Globalement je pense que ce n'était pas une lecture pour moi mais plutôt pour adolescentes, parce que certains points ne m'ont pas paru très profond - la perte d'une personne par contre oui - et que les personnages qui entourent Laurel, notamment dans son lycée m'ont paru bien fades. 

2 commentaires:

  1. Un livre que je lirais probablement en VO ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je ne l'ai pas aimé malheureusement mais je suis contente que cela soit ton cas :)

    RépondreSupprimer