vendredi 27 février 2015

Hunger Games, tome 1

Titre : Hunger Games
Titre original : The Hunger Games
Auteur : Suzanne Collins
Traduction : Guillaume Fournier
Édition : Pocket Jeunesse
Parution : 2009
Nombre de pages : 382
Synopsis : Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est crée pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...


Note : 18/20

Avis personnel :
    Je voulais absolument lire le livre avant de voir le film - c'est une de mes manies, si je peux les réaliser - et bien c'est chose faite. J'avais réussi à ne pas trop avoir de renseignements à propos de la saga - quand on s'y intéresse pas, c'est plus facile - et je n'ai pas été déçue une seconde.
    La plupart des gens ont déjà lu ce roman, donc je pourrais  parler librement ici de l'intrigue qui m'a fait du mal - mais que par un plaisir sadique j'ai continué à suivre - cependant pour les rares non-initiés, je vais faire l'impasse. On tombe directement dans une ambiance oppressive, de contrôle et assez morose - voire pire - et on comprend vite pourquoi : c'est le jour de la Moisson, et les 12 districts vont se voir arracher 2 jeunes qui participeront aux Hunger Games. Katniss essaye d'épargner au mieux sa famille, mais le hasard n'est pas de son côté - malgré une seule candidature (parmi des milliers) - sa soeur est sélectionnée, Katniss prend donc sa place, avec comme tribut masculin Peeta Mellark. Katniss est d'un courage sans limite, elle est maligne et débrouillarde, sensible et généreuse mais le comportement qu'elle a vis-à-vis de son tribut masculin me dérange. Je n'étais pas la seule à penser cela : elle lui doit la vie - il lui a donné à manger alors que sa famille mourrait de faim - et ne veut pas avoir de dette envers lui. Seulement, je trouve qu'elle s'y prend mal : elle est agressive, repousse ses marques d'affection et semble s'aveugler de colère. C'est le côté impulsif de Katniss que je n'ai pas aimé, mais qui heureusement pour moi, semble se modérer et ne pas nuire à mon appréciation globale de l'histoire. On peut noter que parallèlement à cela, Katniss est un des seul personnage à garder une part d'humanité tout le long de l'histoire, malgré le contexte sanglant. Peeta est l'être humain parfait, droit, sincère, gentil et amical, seulement il est dans une arène sanguinaire et on le sait, les êtres humains changent quand leurs vies sont en jeu. Katniss et lui doivent parfois être confrontés à des choses horribles, qu'ils avaient imaginées, vues les années précédentes mais qu'une fois face à la chose, c'est un véritable instinct de survie qui s'opère. Il est difficile pour l'être humain de garder sa part d'humanité dans ces circonstances. Il m'a semblé mettre ma vie en pause pour suivre leurs aventures : comme si j'avais besoin de me rassurer à leur sujet toutes les heures et pour continuer à aller bien, c'était limite addictif.
    C'en était effarant de voir que tout ce que je lisais me terrifiait ou me dégoutait mais que tout de même, je restais là à lire ces atrocités qui pourraient arriver dans le développement de notre espèce. Le principe des Hunger Games en lui-même est d'une telle atrocité que je me dis qu'il nous faut bien ça pour comprendre jusqu'où peut aller le genre humain. L'histoire est captivante autant qu'elle est effrayante et c'est peut-être pour ça que je n'ai pas pu lâcher ce livre.
    Pourquoi lire ce livre ? Parce que franchement il est hypnotisant, parce que je sens que la suite sera tout aussi horrible mais intéressante et parce que si vous voulez perdre foi en l'humanité mais la regagner 5 pages plus tard grâce à ces personnages riches, vous pourrez. Que dire de plus que vous n'aurez pas lu ailleurs ? Je pourrais faire une analyse socio-politico-psycho-économique mais je sens que ça ne va pas intéresser grand monde. Seulement, foncez lire l'aventure de Katniss qui donne froid dans le dos, vous ne la lâcherez plus ! 


Partie 1 - Pages 16-17
"Ce soir. Après la Moisson, tout le monde est censé faire la fête. Beaucoup la font, d'ailleurs, soulagés que leurs enfants seront épargnés un an de plus. Mais deux familles au moins ferment leurs volets, verrouillent leur porte et cherchent un moyen d'affronter les semaines douloureuses qui s'annoncent"

Vous aimerez peut-être :
Hunger Games, tome 2 de Suzanne Collins
La déclaration de Gemma Malley
La Sélection de Kiera Cass
Naturalis de Franck Labat

5/18

2 commentaires: