jeudi 6 août 2015

La déclaration

Titre : La déclaration : l'histoire d'Anna
Auteur : Gemma Malley
Édition : Naïve
Parution : 2007
Nombre de pages : 366
Synopsis : Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hall, un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parentd ont défié la loi en les mettant au monde.  Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
Anna a tout oublié de son passé.  Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

Note : 17/20

Avis personnel : 
    Ce livre est passé plusieurs fois devant mes yeux dans le défilement de chroniques sur Livraddict et toujours avec un avis positif. De plus, je suis dans une période ou j'adore lire des dystopies, et celle-ci tombait à point nommé.
    On a donc Anna, Surplus de son état, rachetant les fautes de ses parents dans un internat qui a pour seule fonction de former des  Surplus à être des Bons Éléments et être toléré parmi ce monde d'immortels. C'est alors que Peter arrive dans l'internat et essaye de la convaincre de venir avec lui à l'Exterieur.  
    J'ai vraiment adoré l'histoire, le contexte, et le côté rebelle qui s'empare des personnages quand lintrigue commence. Ce n'est certes pas très drôle et sympathique mais l'auteur laisse apercevoir pour les personnages une lueur d'espoir qui rend ça beaucoup plus frais. De se dire que l'héroïne peut peut-être s'en sortir parce qu'une personne bienveillante sortie de nulle part lui vient en aide. Ça n'enlève pas le côté triste et oppressant que subissent les Surplus restants. 
    Anna est complètement endoctrinée par ce que lui raconte Madame Pincent, la directrice du centre. Elle semble, à première vue, déterminée à devenir un Bon Élément et améliorer sa vie de pauvre Surplus, ceci après des années de bons et loyaux services. Ce côté d'Anna la rend antipathique, autant pour ses colocataires de dortoir que pour moi. Le seul aspect rebelle qu'elle nous offre au début du roman se résume à un journal intime qu'elle n'a pas le droit de tenir. Le personnage d'Anna m'a beaucoup plus plu dans la seconde moitié du roman et je pense qu'elle sera encore plus admirable dans le second tome. 
    Peter est l'élément perturbateur mais en même temps l'élément le plus héroïque de l'histoire. C'est à partir de son arrivée que l'espoir nait en nous, et surtout en Anna. Son histoire reste complexe et incomplète selon moi, et peut-être que dans le deuxième tome, ça sera plus approfondi.
    Le côté dystopique, je l'ai trouvé super. Enfin tout est relatif. Le fait que les humains ne puisse plus vieillir a déjà été vu plusieurs fois mais la condition qui leur est imposée, moins. Que l'on interdise aux gens de faire des enfants parce qu'ils ont l'immortalité, c'est logique, mais terriblement sadique. Dans le roman deux clans s'opposent : ceux qui ne veulent pas mourir et qui prennent les pilules de Longévité et ceux qui considèrent que mère nature ne veux pas de ça mais plutôt d'un renouvellement de l'espèce, comme depuis toujours. On est facilement contre la Longévité pendant la lecture, mais cela reste horrifiant de penser que l'être humain peut contrer la nature tout en oubliant son côté humain. 
    C'était une très bonne lecture et je regrette de ne pas avoir sous la main le deuxième tome parce que je meurs d'envie de savoir ce qu'il va se passer. Je n'y connais pas grand chose en dystopies mais j'ai adoré celle-ci. L'intrigue est géniale, les personnages, certains horribles certains touchants, voire les deux, et un contexte à faire frémir mais qui fait espérer un monde meilleur, il n'en fallait pas moins pour me plaire.
    
    

Chapitre 2, page 37 : 
"Les Affranchis étaient souvent vus d'un mauvais oeil, expliqua Mr Sargent. Qui accepterait de mourir pour le seul plaisir d'avoir un enfant,  sans même savoir s'il tournerait bien ou mal ?"

14/18

6 commentaires:

  1. J'ai ce livre dans ma PAL depuis au moins.... 3 ans ?? Ouille. J'avais très hâte de le lire mais force est de constater qu'il s'est fait oublier. J'espère du moins le lire un jour, et l'apprécier tout comme toi :)

    RépondreSupprimer
  2. Bon. Eh bien... Ta chronique me donne envie de découvrir ce livre ! (Enfin à la base c'était plutôt ta chronique du deuxième tome qui m'a tentée, mais ce n'est pas logique de vouloir lire seulement le deuxième tome...) Par contre j'ai peur de ne pas trouver assez d'action à mon goût. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Il y a des rebondissements, mais finalement assez peu d'action. Juste à la fin, pour les deux tomes.

      Supprimer
    2. Effectivement. Il y a des rebondissements, mais finalement assez peu d'action. Juste à la fin, pour les deux tomes.

      Supprimer