lundi 13 juin 2016

Le sculpteur

Titre : Le sculpteur
Titre original : The Sculptor
Auteur : Scott McCloud
Traduction : Fanny Soubiran
Édition : Rue de Sèvres
Parution : 2015
Nombre de pages : 486
Synopsis : David Smith consacre sa vie à l'art - jusqu'à l'extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d'enfance réalisé : pouvoir tout ce qu'il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix... il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d'inoubliable  est loin d'être simple. D'autant que rencontrer l'amour de sa vie le 11ème jour ne vient rien faciliter...



Note : 17/20

Avis personnel :
    Je souhaitais lire ce comics depuis un bon bout de temps déjà et impossible de le dénicher dans une des bibliothèques de ma ville. Et quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert sa taille, son nombre de pages. Énorme. Aussi énorme que son histoire. 
    L'histoire commence avec David, un artiste déprimé qui peine à se faire un nom dans le métier. Alors qu'il se retrouve sans le sou et au fond du trou, le diable arrive - sous la forme de son oncle Harry apparemment - et lui propose d'échanger sa vie contre un merveilleux don de sculpteur. Il ne lui resterait que 200 jours à vivre, mais durant ces 200 jours, il pourrait sculpteur n'importe quoi, avec n'importe quel matériau rien qu'avec ses mains. Personnellement je trouve ça assez sympa, dommage que ce soit dangereux pour la santé et que ça réduite la durée de vie. L'auteur s'est inspiré du mythe de Faust, que je ne connaissais pas mais qui lui aussi s'est fait un petit deal avec le diable.

    C'est sûr que pour une personne naïve comme moi, je n'aurais pas échangé ma vie contre le fait de pouvoir sculpter à l'infini, mais David n'est pas comme ça : lui il souhaite se faire un nom, avec ce qu'il sait faire et ce qu'il a envie de faire. Il ne veut pas se conformer à ce que veulent voir les gens, les galeristes ou les autres sculpteurs. Non, lui il veut raconter des choses, avec ses mains, tout le temps. Il est complétement incompris, et il espère qu'avec son don, il puisse faire des choses encore meilleure et enfin atteindre son objectif : se faire un nom. Bon vous me direz : c'est facile de se faire un nom : il suffit juste de faire un truc, on en parle pas mal et puis voilà. Mais lui se nomme David Smith  et à New-York, y'en a à la pelle. Il aime ce qui lui arrive, mais alors, il rencontre une jeune fille - Meg - qui l'aide alors que malgré ses pouvoirs, il se retrouve au fond du trou une seconde fois. Il est fou amoureux d'elle, mais ce n'est pas le cas pour elle. 

    Le personnage de Meg est le plus plaisant à découvrir selon moi - ce qui est rare, souvent je n'apprécie pas les personnages féminins : elle est vive, optimiste, drôle, impulsive, belle, empathique et joueuse. Elle travaille dans une troupe de théâtre qui se spécialise dans l'art de rue et elle devient la muse tantôt imaginaire tantôt réelle de David. David lui est dans une dépression qui le ronge et j'ai eu bien du mal à éprouver de l'empathie pour lui. Son histoire est plus développée que celle de Meg mais j'ai eu beaucoup de mal. Il n'est pas inintéressant mais j'ai préféré le personnage de Meg. Chacun ses goûts, vous me direz les vôtres.
    Les dessins du comics sont magnifiques : les détails sont là, les visages sont très réalistes, c'est doux, c'est grand. Mon dessin préféré reste celui où on voit que l'ami de David découvre toutes les œuvres qu'il a fait avec ses mains - je l'ai mis plus bas. Ce sont vraiment des dessins très très beaux, je tournais les pages presque uniquement pour observer les dessins. C'est aussi beau au niveau des graphismes qu'au niveau de l'intrigue. Je vous conseille vivement de le lire et de l'observer.



Chapitre 2, pages 112-113 :

Vous aimerez peut-être : 
Les vieux fourneaux, tome 1 de Cauuet et Lupano
Le combat ordinaire, intégrale de Manu Larcenet
Pilules bleues de Frederik Peeters

D'autres blogueurs en parlent :

6/12

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ce comics pourrait être sympa. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très très bien. Mais il faut avoir beaucoup de place de libre dans ta bibliothèque ;).
      Ravie de t'avoir fait découvrir un livre :D

      Supprimer