mercredi 1 mars 2017

Gardiens des Cités perdues, tome 2 : Exil

Titre : Gardiens des Cités perdues, tome 2 - Exil
Titre original : Keeper of the lost cities, book 2 - Exile
Auteur : Shannon Messenger
Traduction : Mathilde Bouhon
Edition : Lumen
Parution : 2015
Nombre de pages : 567
Synopsis : Depuis qu'elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l'académie de Foxfire, Sophie n'a pas manqué d'attirer tous les regards sur elle... et son enlèvement n'a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot "crime" était jusque-là quasi inconnu est en émoi et la révolte gronde...
Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d'un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s'occuper de l'animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatique du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l'un de ses proches d'une mort certaine...

Ce roman est le deuxième tome de la saga Gardiens des Cités perdues. 
Spoilers du Tome 1

Avis :
    Je n'ai pas attendu longtemps avant de me lancer dans le deuxième tome des aventures de Sophie Foster. Le premier tome faisait office d'introduction, en quelque sorte. Ici, Shannon Messenger hausse le ton, donne davantage de personnalité à son héroïne et l'aventure se corse. Je vais essayer de vous convaincre de lire cette suite magique, sans trop vous en dire : c'est parti !

    Le roman début par la découverte d'une "alicorne" : une sorte de licorne, mais avec des ailes - j'ai bon ? - avec laquelle Sophie développe une grande complicité mais à laquelle je n'ai pas accroché.  Le roman débute dans une certaine ambiance mystérieuse, et sordide : Sophie et Dex viennent d'être sauvés de leur kidnapping alors que tout le monde les croyait morts, il est difficile pour nos deux protagonistes de continuer à mener une vie normale. Quoique, pour Sophie, sa vie n'a jamais été normale. C'est avec cette ambiance que Shannon Messenger fait grandir un peu plus son héroïne. 

    Sophie est toujours accompagnée de ses amis Keefe, Dex, Fitz et Biana et Sandor - ok, Sandor n'est pas spécialement son ami, mais il est toujours là ! On découvre de nouveaux personnages comme Vertina, le miroir parlant de Jolie, restée dans sa chambre tout ce temps sans personne à qui parler, et les autres personnages secondaires - voire figuratifs - viennent prendre plus d'importance dans l'histoire. Les fans de Keefe - que je sais nombreuses ! - seront ravies de voir qu'il est de plus en plus présent, se dévoilant un peu plus à chacune de ses apparitions. La relation que Sophie entretient avec lui se fait plus complice, plus amicale et ça m'a fait du bien de constater que les protagonistes masculins se partagent la vedette, ça change ! 

    Sophie, parlons-en : elle reste fidèle à ses valeurs - toujours un peu dirigées par ses valeurs "humaines" - et prend davantage d'importance dans la communauté elfique. On l'avait vu : les pouvoirs de Sophie sont phénoménaux, même pour une elfe, c'est ce qui la rend spéciale. Elle effraie, mais elle fascine, et les plus érudits et les plus réfléchis auront tôt fait de lui demander de l'aide - à ses risques et périls. Sophie semble grandir. Ainsi confrontée à des choix qui lui sont propres, elle est tiraillée entre ce qu'elle souhaite faire et ce qu'il est bon de faire aux yeux de sa nouvelle communauté. Elle se fait des ennemis - n'oubliez pas que "Pour se faire des ennemis, pas besoin de déclarer la guerre. Il suffit juste de dire ce que l'on pense" et nous savons que Sophie est une vraie tête brûlée au grand cœur. Elle devra tempérer ses pensées et rester réfléchie et prudente pour avoir la confiance de ceux qu'elle apprécie.

    Ce qui est un plus dans ce tome-ci, c'est les aspects du bien et du mal réversibles, que Sophie découvre à ses dépends. On le sait : tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir. Les elfes sont mêmes catégoriques sur ce point : ils ont Exil - la prison des elfes - et Exilium - l'école des exclus. Il n'y a pas de seconde chance, ou si peu. Sophie découvre que ce qui est désigné comme le mal n'est pas toujours le mal, et que le bien peut cacher une certaine nocivité. Sophie semble être la seule à se poser des questions qui vont à l'encontre de la logique elfique - elle est à contre-courant dans un monde où tout marche droit. Son côté tête brûlée la pousse à se faire ses propres opinions et ainsi à se faire ses propres réflexions et on assiste avec elle, à une remise en question du monde des elfes qu'elle avait déjà amorcé dans le tome 1 avec la question de ses origines. Shannon Messenger semble découdre un monde qu'elle a cousu sans nous enlever le modèle en questionnant tout au long du livre ce qui est bien ou mal - à travers notre Sophie préférée. J'aurai plus à dire sur ça mais j'ai peur de tomber dans la chronique "copie de philo" et vous ne souhaitez certainement pas ça. Si ?

    Shannon Messenger a su me convaincre de continuer à lire la suite de sa saga magique. Elle garde ses personnages attachants, ses scènes drôles et naïves qu'elle teinte parfois d'horreur et de tristesse, en y ajoutant une enquête intéressante qui rebondit à tout instant. C'est un coup de cœur pour ce second tome et c'est avec plaisir que j'ai lu le troisième tome, qui est partant pour venir suivre les cours à Foxfire ?


Chapitre 9, page 87 :
"Il y a une raison pour laquelle violence et cruauté nous sont inconnues Sophie. Nos esprits n'ont pas la capacité de gérer la culpabilité qui accompagnent de telles atrocités... du moins en théorie. C'est pourquoi personne n'a cru à l'enlèvement quand vous avez disparu, Dex et toi. [...] Car si l'un d'entre nous devait commettre de telles exactions, la culpabilité pulvériserait nos esprits pour y laisser filtrer les ténèbres."

Autres tomes
1 - 3 - 4 - 5

Vous aimerez peut-être :
Le noir est ma couleur, tome 3 : La riposte d'Olivier Gay
La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

D'autres blogueurs en parlent :

2 commentaires:

  1. Cette saga est absolument géniale et j'avoue, je suis une des fan de Keefe ^^.
    J'ai hâte de lire la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus les tomes passent, plus je suis fan de Keefe ! :D

      Supprimer