jeudi 20 avril 2017

Blue Spring Ride, tome 2

Titre : Blue Spring Ride, tome 2
Titre original : Ao Haru Ride, book 2
Auteur : Io Sakisaka
Traduction : Misato Raillard
Édition : Kana
Parution : 2013
Nombre de pages : 180
Synopsis : Une nouvelle année commence. Aidée par Kô, Futaba va prendre son destin en main. Elle décide de s'imposer dans sa nouvelle classe en devenant déléguée. Mais Futaba n'a pas l'esprit d'une meneuse, et nouer une véritable amitié n'est pas si facile...







Cette chronique traite du Tome 1 de la saga Blue Spring Ride 
/!\ Risque de spoilers /!\

Avis :
    Me revoici avec une nouvelle chronique - le deuxième tome de la saga de Io Sakisaka qui a conquit bien des lecteurs et des lectrices. Quoique... sûrement davantage de lectrices - ne faites pas semblant !
     Futaba s'est enfin débarrassée de ses amitiés nocives et elle pense à entamer sa nouvelle année en faisant table rase de tous les principes dont elle s'était acquittée jusqu'à présent. Elle veut devenir un peu plus volontaire dans tout ce qu'elle entreprend et se désigne donc comme chef de classe, bientôt suivie par Kô - comportement étrange quand on connait le personnage au tempérament sauvage.

    Le premier tome faisait en quelque sorte office d'introduction à la saga de Io Sakisaka - on présente les personnages, on les place dans l'intrigue, on dévoile le pourquoi du comment ils en sont arrivé ici - et maintenant que les bases ont été posées, l'heure du grand chamboulement est arrivé. Futaba se dévoile sous un nouveau jour... mais pas longtemps. Comme dans le premier tome, on est aspiré par la volonté de Futaba à faire changer les choses et comme le naturel revient au galop, ce n'est pas toujours une réussite. Elle est maintenant entourée de nouveaux camarades de classe qu'on avait déjà découvert dans le premier tome, mais qui sont plus approfondis cette fois-ci. 
    J'ai totalement adoré les nouveaux camarades de Futaba qui lui correspondent mieux que les deux pimbêches aigries qui trainaient avec elle dans le tome 1 - oui je suis vilaine ! On a Murao, une jeune fille timide et réservée mais qui fait trembler le cœur de Kominato, un jeune étudiant toujours optimiste et un tantinet irresponsable. Futaba se rapproche de Yuri, une jeune fille mignonne qui attire le regard des garçons, et enfin , le garçon dont elle était amoureuse. 

    Dans ce tome, étant donné que Futaba se désigne comme chef de classe et que sa motivation entraine également tout notre petit groupe à représenter la classe, on a l'occasion de les découvrir un peu plus. Nos héros se retrouvent coincés à un séminaire des leaders, qui leur permet de créer de vrais liens. Seule Futaba est déterminée, et vu les personnalités de chacun, ce n'est pas de tout repos.
    L'humour est toujours présent au travers des pages et je me plais à retrouver quelques notes d'ironie dans les dialogues, et surtout chez Futaba, qui ne manque pas une occasion de taquiner Kô. 

    La relation qu'entretiennent Kô et Futaba se veut plus amicale que dans le premier tome. Chacun avait brisé les barrières et j'ai franchement adoré le fait de les découvrir sous cette facette-là, sans que ça tombe directement dans ce qu'on appelle communément "la niaiserie". La romance entre nos deux protagonistes est un tantinet écartée par ce nouveau chemin qu'ils empruntent et également par une seconde romance, qui se déroule en parallèle de la leur. Sans trop en dévoiler, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'une romance comme celle-ci fasse irruption dans le récit mais ça ne m'a pas déplu. Maintenant que je vous ai dit ça, vous avez envie d'en savoir plus hein ? Non ? *c'est un échec, annulez la mission !*. Pour ceux qui seraient déçus du manque de romance entre nos deux protagonistes, ne le soyez pas, vous pourrez profiter de moments tendres et mignons, mais aussi assaisonnés de fierté mal placée, comme vous les aimez n'est-ce pas ? Vous êtes terribles.

    L'histoire mise en place par Io Sakisaka continue sur de bons rails et bien heureusement que j'avais déjà le troisième tome sous la main parce je n'aurais pas supporté de ne pas connaître la suite, de suite ! Il faut dire que l'auteure a un certain talent pour finir sur des infos à tomber par terre.
    Globalement, c'est toujours un shojo que je recommande - surtout pour ceux qui souhaitent se lancer dans la lecture de manga. Je pense que celui-ci est parfait parce qu'il n'est pas trop excentrique - comme on peut le voir parfois, la romance n'est pas niaise et les personnages sont réfléchis.
    À bientôt pour la chronique du troisième tome !



Page 4, pages 48-49 :
 (Navrée pour la qualité des images)

Autres tomes :
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13

Vous aimerez peut-être :
Seiyuka ! de Maki Minami
Cupcake Club : Baiser sucré de Donna Kauffman

D'autres blogueurs en parlent :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire