dimanche 28 juin 2020

Les chroniques de Narnia, tome 2 : Le Lion, la Sorcière blanche et l'armoire magique

Titre : Les chroniques de Narnia, tome 2 - Le lion, la Sorcière Blanche et l'armoire magique
Titre original : The chronicles of Narnia, book 2 - The lion, the witch and the wardrobe
Auteur : C.S. Lewis
Traduction : Anne-Marie Dalmais
Édition : Gallimard
Parution : 2009
Nombre de pages : 206
Synopsis : Pendant le Seconde Guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d'une forêt enneigée. C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...


Cette chronique traite du tome 2 de la saga Narnia
Risques de spoilers /!\


Points + : un récit mouvementé, des personnages attachants
Points - : des péripéties pas assez développées

Avis :
    J'avance dans ma lecture de l'intégrale de Narnia avec ce deuxième tome dont j'avais adoré le film. C'est une des rares fois où je lis le livre après avoir vu le film. C'était une lecture assez plaisante malgré une rapidité dans le récit. 

    Dans le premier tome, nous assistions à la naissance du monde de Narnia, fondé par Aslan et les animaux l'accompagnant. Dans ce tome, Narnia a bien évolué : il y a d'autres créatures comme des faunes, des centaures, en plus de toutes les races d'animaux déjà présentes dans le tomes précédent. La Sorcière domine désormais Narnia et redoute la réalisation de la prophétie qui amènera 2 fils d'Adam et 2 filles d'Eve dans le monde. C'est alors que surgissent Peter, Susan, Edmund et Lucy... la prophétie se met en route. On suit d'abord Lucy, qui découvre lors d'une partie de cache-cache le monde de Narnia en passant par une armoire. Elle rencontre Tumnus, un faune gentil et serviable qui sera son premier ami. Par la suite, Edmund découvre lui aussi Narnia, mais manque de chance, il rencontre la Sorcière qui lui achète des informations sur sa fratrie en échange de loukoums. Ils déclenchent sans le savoir la prophétie tant redoutée par la Sorcière et tellement attendue par les autres Narniens...

    Le monde dans lequel évolue les enfants est féerique : Narnia est finalement un peu entre le premier monde de la Sorcière - froid et sombre - et comme les débuts de Narnia avec ce bien-être ambiant.
    Ce tome est plus mouvementé que le précédent. En réalité, deux écoles s'opposent : le parti de la sorcière ou celui des Narniens qui souhaitent la paix. En souhaitant rétablir la paix, les 4 enfants vont déclencher un vrai conflit qui va les faire à la fois fuir et affronter. L'intrigue est donc beaucoup plus développée : on sent un enjeu, des ennemis et des alliés. Petit bémol cependant dans toutes ces péripéties, la succession des actions m'a semblé rapide. Trop rapide, pas assez détaillée et ça aurait gagné à être plus en longueur.

    Côté personnage, il est évident qu'Aslan a une place très importante : on attend son retour comme le messie tout le long du livre. Je crois même que c'est fait exprès : on connaît la dimension religieuse que C.S. Lewis intègre a ses livres. Ce personnage est fort, intelligent et il a toujours la bonne parole. Les 4 enfants sont aussi très attachants mais j'ai eu un peu plus de mal avec Lucy et Susan - des héroïnes vous me connaissez j'ai toujours du mal à m'y attacher je ne sais toujours pas pourquoi... Il faut dire que Susan est très peu impliquée - comme dans les films vous savez... - et Lucy est un peu trop jeune pour que je puisse vraiment m'attacher. Les animaux que rencontrent les enfants sont aussi touchants : ils sont heureux de ce qui se passe et leur joie est communicative. 

    Pour conclure, on a là un tome avec davantage de péripéties, avec un vrai scénario qui conviendra plus aux enfants - on va pas se mentir... Il est intéressant de suivre 4 enfants en même temps et leur évolution dans ce monde qu'ils ne connaissent pas. Les personnages attachants et le monde enchanteur nous dépayse beaucoup, une bonne lecture.



"S'il existe des gens qui peuvent se présenter devant Aslan, sans que leurs genoux tremblent, ils sont soit plus courageux que les autres, soit tout simplement stupides."


Autres tomes :
1

Pour aller plus loin :

Ce livre a été lu dans le cadre du Défi Lecture 2020
8/100


Vous pourriez aussi aimer : 
Waterfire, tome 1 : Deep Blue de Jennifer Donnelly
Gone, tome 1 de Michael Grant
D'autres blogueurs en parlent :
Lulu Fit and Bo


Prochaine chronique :
Moi Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans de Malala Yousafzai

4 commentaires:

  1. Je le dis souvent mais il faut vraiment que je commence cette saga !
    Je vais essayer de lire le tome 1 avant la fin de l'année.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai toujours eu du mal avec Susan dans les romans et encore plus dans les adaptations, si je me souviens bien...
    Bonne lecture avec la suite :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur mon blog !
À bientôt !