lundi 25 mai 2015

After, intégrale, saison 1

Titre : After, intégrale, saison 1
Auteur : Anna TODD
Édition : Hugo & Cie (New Romance) - Epub
Parution : 2015
Nombre de pages : 584
Synopsis : Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des autres garçons qu'elle connait. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... Ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? A moins que... ce ne soit ça l'amour ?

Note : 8/20

Avis personnel : 
    Comment passer à côté de ce roman ? Que ce soit dans la rue ou sur les réseaux sociaux, on a tous entendu parler de cette saga. Ne me demandez pas pourquoi je me suis lancée là-dedans, je l'ignore. Peut-être par curiosité, pour savoir si c'était réellement érotique et romantique ? Comme vous pouvez déjà le constater, vu la note, je n'ai pas aimé.
    On commence l'histoire avec comme personnage principal, Tessa, fille assez sûre d'elle et déterminée. Sa mère la couve et espère le mieux pour elle, c'en est même presque caricatural. Le petit ami est l'archétype de ce qu'on peut appeler le gendre parfait, tellement parfait qu'il lui apparait vite comme quelqu'un de très ennuyant - et on ne peut pas lui donner tort. Je n'ai pas apprécié Tessa. On ne peut pas dire que sa personnalité soit bien établie : certes elle est sage, brillante et sérieuse mais au bout d'un mois seulement, elle devient carrément l'opposé. Il est possible que le passage à la fac et la rencontre avec Hardin la transforme - la voici devenue une femme ! - mais c'est simplement fait de façon trop brusque.
    Ce premier tome raconte les trois premiers mois de Tessa à la fac - ou plutôt devrais-je dire sa relation tumultueuse avec ce bad boy - et j'ai clairement eu l'impression que l'histoire se déroulait pendant les six premiers mois tellement les situations s’entremêlent et tellement les personnages s'embrouillent de façon récurrente. La relation Hardin/Tessa, parlons-en. C'est donc le coeur du livre. Je ne m'attarderais pas sur le côté cliché "elle le déteste et puis finalement ça va et puis non et puis elle l'aime à la folie" parce que c'est quelque chose que l'on retrouve dans la plupart des fanfictions et que le livre en était une à la base. On est sur un love/hate mais assez mal amené selon moi : les personnages se disputent pour des broutilles, ils sont plein de principes qui les opposent, et Hardin est plein de secrets et vous comprenez, il doit les dire à Tessa impérativement s'ils sont en couple. Le problème, je pense, c'est que Tessa agit en gamine rebelle et que Hardin semble développer un peu trop son côté mystérieux, ils inversent les rôles très rapidement et bien que cela rajoute du tonus à leur relation, ça amène une vingtaine de disputes dont on ne voit pas le début ni la fin. Que cela arrive une fois, passe encore, mais presque toutes les 30 pages on a droit à une dispute : arrivée à la moitié du livre ils m'avaient réellement épuisée.
    La relation love/hate qu'ils développent est rythmée par des moments sexuels qui se veulent érotique, mais qui ont été pour moi comiques et/ou vulgaires. Tessa est une jeune fille n'ayant jamais eu de relation sexuelle et pas même de tripotage avec son copain. Soit. Déjà, elle passe de vierge effarouchée déterminée à fille soumise en voulant toujours plus sexuellement. Je veux bien comprendre qu'Hardin la dévergonde mais on passe d'un monde à l'autre en peu de temps. On pourrait dire que la personnalité sage qu'elle s’efforçait de promouvoir n'était pas sa vraie personnalité mais même en s'appuyant sur ce genre d'arguments, ça ne fait pas crédible. Les moments érotiques m'ont semblé comiques dans le sens où les réactions de Tessa et d'Hardin sont légèrement exagérées et elles sont vulgaires dans le sens où Hardin ne semble pas mécontent de la voir soumise et lui impose des règles absurdes.
     J'ai été tentée beaucoup de fois d'arrêter ma lecture, parce que je ne voyais pas d'évolution de leur relation, que la fin me paraissait prévisible et même, même pas surprenante. L'élément qui m'a le plus agacé, c'est la fréquence des disputes : pour rien, parce que l'une est immature et que l'autre croit l'être. C'était fade, et limite ennuyant. Et c'est assez paradoxal de dire ça étant donné que tout est exagéré dans ce livre : le sujet des disputes, les relations sexuelles, les relations sociales qui ne sont jamais simple même avec un personnage secondaire, et les péripéties. Et ne parlons pas de la fin qui m'a fait rire, mais nerveusement.
    Je suis certainement assez critique envers ce livre qui ne me correspond sûrement pas. Mais quand je vois qu'une fanfiction a été mise sous format roman papier, il fallait quelque part que je la lise, étant fan inconditionnelle de jolies fanfictions. Peut-être qu'un certain type de public a été conquis, mais pourquoi ?

Chapitre 1, pages 15-16 :
"Mon regard se dirige alors vers le grand brun appuyé contre le mur. Il a d'épaisses boucles coiffées en arrière et des piercings dans l'arcade sourcilière et la lèvre. Mon attention s'attarde sur son t-shirt noir puis sur ses bras qui sont aussi entièrement recouverts de tatouages, ne laissant pas un centimètre carré de peau visible. Mais contrairement à ceux de Steph ou de Nate, ils sont noirs, gris et blancs. Il est grand et mince. Je sais que je le dévisage d'une façon inconvenante, mais je ne peux pas faire autrement."

3 commentaires:

  1. Eh ben... Je dois dire que je ne savais absolument rien de cette saga avant de lire ton avis ! Comme par exemple le fait que c'est érotique, ou encore moins qu'il s'agisse d'une fan-fiction à la base (ce qui aurait pu être vraiment génial comme argument). Mais j'ai cru que c'était une série vachement intéressante étant donné que j'ai fait un stage en librairie récemment et que j'ai vu passé au moins 20 nanas qui voulaient le dernier tome, qui n'était pas encore sortie à l'époque. Sauf qu'avec ton avis, je vais clairement ne JAMAIS lire ce livre. Je n'ai même pas envie de m'en faire ma propre opinion. Je comprends tout à fait que tu aies voulu le terminer bien sûr, mais c'est dommage qu'il n'y ai aucune amélioration vers la fin... Et puis ce truc des disputes toutes les 30 pages, je ne supporte pas ça non plus haha ! Je te souhaite de lire de bien meilleurs choses pour la suite en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais pour ma part qu'il y aurait des scènes de sexe, elles sont explicites mais pas décrites dans les détails et de manière générale, ce sont toutes les mêmes. Que de la répétition.
      Et les disputes récurrentes c'est insupportable. Si tu n'aimes pas ça dans une histoire, effectivement ne le commence JAMAIS :'D

      Supprimer
  2. On est d'accord ! Pour ma part je ne suis pas certaine de lire la suite du tout... de toute façon j'ai tellement de livres à lire, c'est clair que cette série n'est pas une priorité pour moi ^^

    RépondreSupprimer