dimanche 14 juin 2015

La sélection, tome 2 : L'élite

Titre : La sélection : l'élite
Auteur : Kiera CASS
Édition :  Robert Laffont (E-pub)
Parution : 2013
Nombre de pages : 308
Synopsis : La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de 6 prétendante. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyauté divisée, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie.


Note : 15/20

Avis personnel :
    Je me suis réellement jetée sur le second tome de cette saga, je ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de savoir comment aller évoluer la relation entre Maxon et America, et aussi quelles seraient les favorites du prince parmi les 6 filles restantes.
    On retrouve donc nos protagonistes, plus amoureux que jamais, America paraissant un peu plus sûre de ses sentiments envers le prince et confiante dans ses chances de gagner. Mais la compétition est rude et les filles n'ont pas dit leur dernier mot.
    Malgré un synopsis qui laissait entendre beaucoup d'action et de remises en question j'ai trouvé que ça manquait de rebondissements et ça tournait un peu en rond. Maxon se retrouve "obligé" de flirter avec toutes les autres prétendantes afin de faire le meilleur choix. Leur relation est donc un peu bouleversée par ces hésitations et ces disputes qui sont de plus en plus fréquentes. C'est un tome où America est un peu profiteuse de la situation, selon moi : elle hésite entre deux hommes, et n'arrive pas à en choisir un définitivement parce que, sait-on jamais, si elle gâchait les deux chances de sa vie. C'est une partie de l'histoire où tout le monde souffre un peu et ça n'avance pas beaucoup.
    Malgré cet aspect qui m'a déplu, je restais accrochée à l'histoire parce que les remises en question incessantes apportent un suspens constant, et que les personnalités des autres concurrentes ressortent de plus en plus. America restant la favorite, certaines essayent de sortir leurs épingles du jeu, et tous les coups sont permis.
    America reste fidèle à elle-même - humble, raisonnable, généreuse - et les valeurs qui l'occupent apparaissent comme un boulet à son pied et la famille royale ne voit pas d'elle pour gouverner. Notre héroïne se retrouve presque seule contre tous mais on retrouve le côté "c'est la favorite du héros donc elle s'en sort toujours", c'était gros, c'était voyant et pas subtil mais on aurait crié au scandale si ça ne s'était pas passé comme ça.
    Pour conclure, on retrouve le déroulement normal d'un second tome de trilogie : des intrigues qui pleuvent, la base de l'histoire qui se retrouve chamboulée et un final laissant place à une grande envie de continuer. C'était un peu redondant mais très addictif, et c'est pourtant nécessaire à l'entrée dans le troisième tome. On ne s'ennuie pas mais il n'y a pas de grandes surprises selon moi.

Chapitre 7, pages 40-41 : 
"Soudain, le regard de May se perd derrière mon épaule.
- C'est lui, chuchote-t-elle.
Lorsque je me retourne, je constate que Maxon nous observe du sommet de l'escalier. Il s'approche de notre petit groupe, un sourire flottant sur ses lèvres. Mon père se redresse immédiatement de toute sa hauteur.
- Votre Altesse.
Ils échangent une poignée de main virile.
- Monsieur Singer, c'est un honneur de faire votre connaissance. On m'a beaucoup parlé de vous. De vous aussi, madame Singer.
Maxon se tourne alors vers maman, qui s'est mise debout et se recoiffe à la va-vite.
- Votre Majesté. Excusez-nous pour ces retrouvailles tumultueuses.
- Mais au contraire. Je me doutais bien que les proches de Mlle America seraient tout aussi fougueux qu'elle. Et vous, jeune fille, vous devez être May.
May s'attend à un poignée de main mais Maxon préfère lui faire la bise. La voila rouge comme une tomate."

1 commentaire:

  1. J'ai adoré les deux premiers tomes mais pas le troisième ^^ J'espère que la suite te plaira plus qu'à moi :)

    RépondreSupprimer