vendredi 14 septembre 2018

Shades of Magic, tome 1

Titre : Shades of Magic, livre 1
Auteur : V.E. Schwab
Traduction : Sarah Dali
Édition : Lumen
Parution : 2017
Nombre de pages : 505
Synopsis : Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : les sortilèges s'y font si rare qu'on s'y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s'y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d'un monde à l'autre. C'est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l'adolescence, pour défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l'irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise. Mais la magie n'attire jamais à elle personne par hasard. 


Avis :
    Pour être tout à fait honnête avec vous, le pitch ne m'intéressait pas plus que ça, de base. Je voyais passer cette saga partout sur les blogs adeptes du genre, des coup de cœur absolument partout, des éloges, des recommandations... j'étais tout de même moyennement emballée. Je suis tombée dessus sans le chercher - n'oubliez pas : c'est la meilleure technique pour trouver un livre - et étant donné que je cherchais à lire des romans avec beaucoup de pages dedans pour mon Challenge des pavés je me suis lancée.

    Kell est un Visiteur : il peut voyager de mondes en mondes. C'est bien pratique puisque dans l'univers de Kell, il existe 4 mondes dont Londres est le centre : il y a le Londres Rouge - le plus rempli de magie - , le Noir - le plus rempli de magie, mais obscure -, le Blanc - la magie y est très rare - et le Gris qui est le plus neutre. Kell est un privilégié puisqu'il a grandi avec la famille royale du monde Rouge, et il a une lubie peu commune dans cet univers : il fait passer des objets d'un monde à l'autre, alors que c'est formellement interdit. À force de jouer avec le feu, Kell finit par transporter une pierre sombre dotée de magie noire dans le monde Gris... et la perd lorsque Lila la lui vole. Lila, c'est la petite voleuse des rues qui se rêve pirate : elle profite de la faiblesse de Kell sur l'instant pour lui faire les poches et lui subtiliser le caillou. Prenant conscience que cette pierre aux nombreux pouvoirs peut s'avérer dangereuse, ils décident de s'allier pour la ramener dans son monde d'origine : le Londres Noir.

    Voilà pour le résumé. C'est complexe. Le premier point positif, c'est que j'ai trouvé l'histoire très originale. Ici, il n'y a pas d'élu ou de prophétie - pour l'instant.
    Dans le genre Fantasy, on retrouve souvent la magie au centre du récit. J'apprécie quand celle-ci n'est pas apprise par le héros mais acquise, présente dans ses veines - littéralement. Je trouve que cela donne plus de puissance au personnage, il contraste avec le reste plus que dans n'importe quel roman. 
    L'histoire n'est en soit pas très compliquée à comprendre : c'est comme une contagion. Kell fait rentrer illégalement une pierre du Londres Noir dans le Londres Gris. Manque de bol, cette pierre est pleine de magie noire. Il faut la remettre dans le Londres Noir avant qu'elle ne contamine tous les autres mondes. J'ai adoré la course contre la montre qui découle de cette situation. Les personnages - ceux qui veulent que la pierre contamine tout - et les autres se battent pour garder la pierre et en faire ce que bon leur semble. C'est très rythmé, juste assez pour nous faire perdre haleine et reprendre nos esprits ensuite.

    Parmi les chroniques que j'ai eu la chance de lire avant de me lancer dans ce livre, une "critique" revenait assez souvent : l'histoire annoncée par le synopsis met du temps à arriver. Et c'est vrai.
    Je ne vous cache pas que rien qu'à la lecture de la quatrième de couverture, j'étais un peu perdue avec tous ces Londres. Je ne voyais pas le lien entre Lila la voleuse "sur un coup de tête" et Kell qui "défie la famille royale". Bon. Après lecture, je n'ai toujours pas compris pourquoi Kell défie la famille royale ni pourquoi elle s'est donné du mal avec lui tout ça pour lui voler un caillou. Bref. La rencontre entre Kell et Lila met du temps à arriver : l'auteure pose les bases de leurs 2 mondes, dans quels contextes se sont-ils retrouvés là, comment fonctionnent les mondes, comment passe-t-on d'un monde à l'autre ? C'était long avant d'être happée par le récit mais je voulais vraiment comprendre l'univers, m'imprégner de tous les détails. Il faut dire que la plume de Mme Schwab est formidable - ou alors, merci à la traductrice ! L'écriture n'est pas addictive mais j'ai pris plaisir à suivre à la fois l'histoire des Londres et les péripéties de Lila et Kell

    L'intrigue a été facile à suivre grâce à la variation de narrateurs. On alterne les points de vue de Kell et Lila, parfois sur une même scène. Plus rarement, on peut avoir le point de vue d'une personne ennemie - souvent du Londres Blanc, du coup. J'adore quand la narration varie : ça empêche le lecteur de trop s'ennuyer avec un personnage un peu trop taciturne - par exemple - et ça permet au lecteur d'avoir un point de vue omniscient. Ici, c'était parfaitement dosé : juste quand je commençais à me lasser de Kell, il y avait le point de vue de Lila.

     Les personnages, parlons-en ! C'est assez rare pour le souligner : j'ai davantage accroché avec le personnage féminin que le masculin. Kell est un personnage mature, concentré sans être ténébreux. Je n'ai concrètement rien à lui reprocher mais Lila m'a plu encore plus ! Elle est téméraire, déterminée et pleine d'humour. J'ai vraiment aimé le duo qu'ils formaient. J'ai trouvé qu'il se complétaient sans pour autant être fusionnels. Petit bémol pour le personnage de Rhy - le frère de Kell - que j'ai trouvé un tantinet superficiel.


    En gros, vous l'aurez compris : j'ai adoré cette lecture. Que ce soit pour la narration, pour les personnages, pour l'histoire, pour le genre, pour la longueur, j'ai a-do-ré ce livre ! J'étais pas loin d'être accro à l'histoire. Ne soyez pas effrayé par le pavé qu'il est : lancez-vous !



"- Prêt ?
- Non, répondit Kell, tourné vers le château.
- Tant mieux, répliqua-t-elle avec un sourire acéré. ceux qui se croient prêts finissent toujours par mourir." 


Ce livre a été lu dans le cadre 
du Challenge des pavés


Vous pourriez aimer : 

D'autres blogueurs en parlent :

7 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma PAL depuis sa sortie et j'ai vraiment hâte de le lire. Comme tu le dis, les avis sont tous très bons et le tien aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vite, vite, vite ! (non ne te met pas la pression !). Je suis sûre que vous deux allez aimer :)

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL et comme toi ce n'est pas sa 4ème de couverture qui m'a emballé au premier abord.. C'est sa réputation :D Je pense le lire cet automne, surtout que maintenant tu m'as donné très envie de rencontrer Kell et Lila !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! J'ai donné très envie de lire un livre à quelqu'un ! Super !
      J'espère que tu seras conquise par les deux héros :)

      Supprimer
  3. OUIII ! Ce premier tome est tellement biiien :D
    J'ai adoré l'univers, l'intrigue, les personnages (surtout Lila ! Je reconnais qu'elle est tellement badass que j'ai très accroché avec elle !). L'écriture n'est pas addictive, en effet, mais plutôt lente, je trouve. Après, pas lente dans le sens négatif mais elle n'est pas prenante non plus comme quand on se dit : "Quelle plume passionnante et addictive !". Mais tout le reste fait ce job alors c'est nickel :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé la plume plutôt addictive au contraire. Mais je comprends ce que tu veux dire. C'est un page-turner mais qui va lentement. C'est très paradoxal. :p
      J'ai hâte de retrouver Lila et Kell dans le deuxième tome. Mais surtout Lila, du coup. :)

      Supprimer
    2. Ah voilà ! C'est cela que je voulais expliquer mais je n'arrivais pas à mettre des mots dessus, justement :p En effet, c'est très paradoxal ^^

      Supprimer

Merci de votre passage sur mon blog !
À bientôt !