dimanche 16 novembre 2014

Sweet Sixteen

Titre : Sweet Sixteen
Auteur : Annelise Heurtier
Parution : 2013
Nombre de pages : 220
Synopsis : Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.
Il sont neuf à tenter l'aventure.
Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.










Note : 15/20

Avis personnel : 
  Cette lecture m'a étrangement rappelé La couleur des sentiments : un combat pour l'intégration et contre la ségrégation.  Sauf qu'ici, ce sont 9 lycéens tentent de l'intégrer dans la plus prestigieuse école de la région : un défi impossible. 
  Par un élan de folie et à la fois de courage, Molly se porte volontaire pour ce projet d'intégration. En faisant cela, elle rend fières sa grand-mère et sa mère mais perd ses amis et ses proches, qui ne veulent plus la fréquenter, de peur de représailles. C'est le personnage clé de ce roman, elle est forte, ambitieuse, et prête à combattre pour faire valoir ses droits. Elle est inspirée d'une vraie jeune fille, à la même histoire : Melba Patillo. D'ailleurs je vous invite - avant ou après la lecture à lire quelques documents sur ce projet. Grace est le second personnage principal de ce roman : c'est une Blanche de bonne famille, entourée de proches qui vouent une haine sans merci à la race Noire. Bien qu'au départ peu encline à recevoir des "nègres" dans son lycée, elle remettra certains actes en question quand elle verra la violence injustifiée faite aux 9 lycéens nouveaux venus.
  L'histoire est assez courte au final et c'est cela que je reprocherais à ce roman : beaucoup d'informations mais en même temps pas assez. Il y aurait encore tellement à dire sur la ségrégation des Noirs aux USA. L'auteure en dit beaucoup, mais je trouve que c'est trop vite expédié - peut-être parce que c'est un roman jeunesse ? - et cela donne une impression de vide : on  comprend la souffrance de ces jeunes, mais en même temps, j'aurai aimé en connaître davantage sur leurs histoires qui m'aurait eu l'air encore plus passionnantes. C'est pour ça que je ne mets pas ce roman dans les coups de cœur.
  On notera les allusions fréquentes du Ku Klux Klan (ou le Klan) qui se présentera même à un moment donné - je trouve ça bien que dans un roman jeunesse on n'oublie pas de rappeler ce qui se passait (ou se passe ?) réellement concernant la ségrégation. C'est un détail que je n'ai retrouvé dans aucun autre livre concernant ce sujet. Il n'y a pas de scènes particulièrement violentes mais il est toujours précisé les actes de violences ou ce qui se passe au travers du pays. 
  C'était une lecture assez plaisante malgré la gravité du thème, je n'ai pas spécialement accroché mais c'est intéressant de connaître cette partie de l'Histoire. Je conseillerais notamment de lire d'abord ce livre, puis ensuite La couleur des Sentiments pour ceux qui ne l'auraient pas encore eu sous la main. C'est peut-être parce que le livre de Stockett a été un gros coup de cœur que je n'ai pas pu apprécier pleinement ce livre, mais ce n'est pas une raison pour le dénigrer, il est très bien et je vous le conseille vivement !

1 commentaire:

  1. J'ai aussi adoré ce livre :) il est porteur d'un important message !

    RépondreSupprimer