mercredi 22 octobre 2014

Millenium, tome 2 - La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

Titre : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Titre original : Millenium, book 2 - Flickan som lekte med elden
Auteur : Stieg Larsson
Traduction : Lena Grumbach
Édition : Actes Sud
Parution : 2008
Nombre de pages : 652
Synopsis : Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placé : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée.
Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium. Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.


Ce livre est le tome 2 de la saga Millénium
/!\ Risques de spoilers

Avis : 
  Je ne comprends pas pourquoi j'ai tant tardé à (re)commencer ce livre. Il y a 3 ans je l'avais abandonné, le trouvant trop long. Quelle nulle. Juste avant l'explosion de l'intrigue.

   Alors oui j'enlève 3 points parce que déjà le 20 est quasiment impossible à atteindre mais surtout parce que le début est long. Très long. Comme dans le premier tome l'action et l'enquête mettent des plombes à arriver et il est vrai que certaines intrigues du début, j'aurai pu m'en passer. 
  Il y a un début d'action et de suspens quand la rédaction de Millénium commence à se focaliser sur la prostitution des filles de l'Est - au moins après 100 pages - et là on se dit que ça commence : Millenium va encore faire scandale et il y a un vrai casse-tête, comme pour Harriet Vanger. Le mystère se prolonge quand les deux journalistes qui collaboraient avec Millénium sont assassinés. Par qui ? Le premier suspect tout trouvé : Lisbeth Salander, qui effectivement se terre comme une coupable et qui a rendu visite aux victimes. Là, l'action commence, le suspens prend place, et je ne lâche plus mon livre. Les policiers associent très vite Mikael à Lisbeth et lui, croyant dur comme fer à son innocence, va tenter de contredire les policiers. C'est là que ça devient intéressant : ça devient un vrai puzzle. On a des indices qui, d'un premier abord, ne sont pas du tout liés, mais au fil du livre on comprend comment cela s'assemble et le puzzle ne prend fin que dans les 30 dernières pages du livre. Ca c'est le point fort : un suspens haletant tout le long du livre - sans compter les 100 premières pages. Les avis s’emmêlent, s'assemblent, se contredise... on ne peut pas sauter 2 pages sans perdre le fil de l'enquête.

  Pauvre Lisbeth Salander. Tout joue contre elle... mais est-ce justifié ? Larsson, à travers ce livre, montre bien que les enquêtes de police se focalisent surtout sur des clichés et ne remettent pas en cause la structure sociale. Lisbeth est sous tutelle, une enfance difficile, des actes de violence... il y a des traces de son passage à la maison des victimes... elle est coupable. Point. Bien que Mikael et les plus proches de Lisbeth clament son innocence, on sent qu'elle est le personnage principal de ce tome - alors que Mikael était celui du premier. Ceux qui ont aimé Lisbeth dans le premier tome vont l'adorer dans celui-ci. On découvre de plus en plus son univers, ses souffrances, ses origines, et sa façon tordue de penser. C'est le cœur de ce livre.

  L'autre point fort, c'est la diversité des personnages clé. Dans le premier ouvrage on avait principalement les deux Vanger, Lisbeth, Mikael et Erika. Là on garde Lisbeth, Mikael et Erika et on y rajoute certaines officiers de police, Dragan Armanskij, Dag Svensson et les proxénètes - si on peut les appeler comme ça. C'est un livre très diversifié : deux enquêtes liées mais totalement différentes, des personnages qui ont chacun un rôle à jouer et des intrigues par dessus l'intrigue. D'ailleurs, je soupçonne le troisième tome de répondre à certaines intrigues du second... C'est pour ça que je vous conseille les deux premiers tomes - ne loupez surtout pas celui-ci qui est plus riche selon moi - et je vais tenter de trouver le dernier ! 


"- A part qu'en réalité tu n'es pas lesbienne. Pas vraiment. Bisexuelle, peut-être. Je crois surtout que sexuellement tu es difficile à définir. Autrement dit : tu aimes le sexe et tu te fous d'avec qui ça peut-être. Tu es surtout un facteur de chaos permanent, j'ai l'impression.
- Je ne sais pas qui je suis, dit Lisbeth. Mais je suis revenue à Stockholm et je ne suis pas douée pour les relations"

Autres tomes :
1

Vous pourriez aimer :
Extinction de Matthew Mather
Le silence des agneaux de Thomas Harris
Tout est sous contrôle de Hugh Laurie

D'autres blogueurs en parlent :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage sur mon blog !
À bientôt !